lundi 14 mai 2012

France : on mélange pas les torchons et les serviettes, ni les drapeaux

Crime de lèse-République ?

Comme chacun sait, une terrible bataille de polochons bataille de drapeaux fait rage en France.
Des drapeaux pas très catholiques (voire musulmans d'apparence, m'voyez) ont été aperçus Place de la Bastille, le soir de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle.

De là à dire que François Hollande est le Président de l'immigration massive et de l'invasion barbare, il n'y a qu'un fossé que la Droite franchit allègrement, les yeux fermés et à pieds joints.

Car voyez-vous, ces gens-là ont une tellement haute estime de la République Française qu'ils évaluent son respect ou son "intégrité" au nombre de drapeaux tricolores agités par la foule.
Évidemment, ça les arrange : s'il fallait subordonner "l'amour de la République Française" à l'application de sa devise « Liberté, Égalité, Fraternité », l'UMP serait vraiment dans la merde... Mais heureusement pour l'UMP, la devise de la France on s'en fout !, tout ce qui compte c'est le nombre de drapeaux français.
Aaaah, ouf.
Car à l'UMP, ils sont peut-être nuls en valeurs républicaines, mais ils sont vachement doués en drapeaux :



C'est tellement important le nombre de drapeaux français (c'est un peu comme la viande hallal, c'est un problème vital...), que même Éric Zemmour s'en est affolé : « À Bastille, je n'en ai pas vu un seul » a-t-il déclaré plusieurs fois à la télévision.
Pas un seul ?
Mon cher Éric, si tu passes par là, sache que je n'ai hélas pas les moyens de t'offrir une paire de lunettes, mais je peux t'offrir cette photo de l'écran de ma télé, prise le soir de l'élection présidentielle. Comme tu pourras le constater, les images étaient retransmises en direct, sur TF1 (que l'on peut difficilement accuser d'avoir truqué les images par excès de gauchisme), et ooooh incroyable mais vrai !, on voit flotter un beau drapeau tricolore en plein milieu de la foule :



Alors oui, ok, d'accord, on a aussi vu fleurir des drapeaux "étrangers" à Bastille. 
D'ailleurs, nombre de journalistes, politiques et autres commentateurs agréés ont vite remarqué des drapeaux algériens, marocains, tunisiens... et forcément, ces drapeaux sont le signe d'une invasion imminente de la France par la civilisation arabo-musulmane.
Mais si, c'est l'évidence même : un drapeau étranger un soir d'élection présidentielle = invasion imminente.
Du coup on n'est pas dans la merde... parce que l'Occitanie aussi a prévu d'envahir la France figurez-vous :


Vous vous rendez-compte ?! À l'Algérie, le Maroc et la Tunisie (et même tout le continent africain, allez ; ah, et puis n'oubliez pas les Rroms aussi) s'ajoutent l'Italie, l'Espagne, et le Sud-Ouest de la France qui va réclamer son indépendance tout en exigeant des menus de cantine scolaire rédigés en occitan.
À peine François Hollande a-t-il été élu que tout le monde veut nous envahir !, même les français. Z'avez qu'à voir dans quelle merde on est.

(N'empêche, un jour, il faudra expliquer à la Droite et à l'extrême-Droite que la politique c'est pas un tower defense, hein.)


Mais pourquoi y avait-il des drapeaux étrangers à Bastille le soir du 06 mai ?

Bon.
Imaginons - soyons fous - que la présence de drapeaux étrangers au soir de l'élection présidentielle française ne soit pas le signal d'une invasion imminente.
Que signifient ces drapeaux alors ?
C'est tout de même pas très compliqué à comprendre... mais pour cela il faut resituer cette élection présidentielle dans son contexte.

Cette élection se passe en 2012 (oui, je sais, je détiens un scoop là), soit 10 ANS APRÈS L'ARRIVÉE DE NICOLAS SARKOZY aux plus hautes fonctions de l'État, notamment en tant que ministre de l'Intérieur et en tant que Président.
10 ANS de Droite "décomplexée" de chasser sur les terres du Front National, 10 ANS d'obsession morbide sur l'immigration, 10 ANS de stigmatisation des étrangers, en particulier des noirs et des arabes volontiers assimilés à des "profiteurs", des délinquants ou des "musulmans d'apparence" (comme si tous les arabes étaient musulmans, lol) potentiellement terroristes (parce que tous les musulmans sont des terroristes en puissance, évidemment...), 10 ANS de répression aveugle et de dé-diabolisation de l'idéologie du Front National.

10 ANS bordel. 10 ANS.
Résultat : au bout 10 ans à être discriminés et montrés du doigt en tant qu'étrangers, on réagit à la défaite de Sarkozy en mettant en avant ce sur quoi on a été discriminé et réprimé : le fait d'être étranger, ou français d'origine étrangère. Et on brandit le drapeau des nationalités qui ont le plus morflé de cette politique, en gros.
Parce qu'on se sent libre, enfin libre d'être marocain, sénégalais ou français d'origine algérienne sans risquer un contrôle d'identité et trois coups de Taser. Parce qu'on est heureux que le pays dans lequel on vit n'ait pas choisi la voie de la haine, mais celle de la fraternité.

Si Sarkozy avait passé 10 ans à stigmatiser et réprimer les gens en fonction de leur signe astrologique (méfiez-vous des Gémeaux ascendant Poisson, tous des délinquants), c'est des drapeaux au symbole du Gémeaux, du Sagittaire ou du Poisson qu'on aurait vu fleurir à Bastille.
Mais Sarkozy ne s'est pas attaqué aux gens en fonction de leur signe astrologique.

Sarkozy s'est attaqué aux étrangers ; des drapeaux étrangers ont salué sa défaite.
Sarkozy s'est montré hostile au mariage homo ; des Rainbow flags ont aussi salué sa défaite.
Sarkozy s'est attaqué aux syndicats ; il y avait aussi des drapeaux syndicalistes pour saluer sa défaite.

Un « casse-toi pauv' con » symbolique, chaque portion du peuple ayant souffert de la politique de Sarkozy brandissant un étendard correspondant à la discrimination et à la répression subie.

Un « casse-toi pauv' con » général, tout le monde fêtant ensemble les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité quelque soit sa nationalité, son orientation sexuelle ou son appartenance politique ou syndicale.

Bref, ce soir là fut une belle fête populaire et républicaine ; voilà qui devrait réjouir les plus farouches défenseurs de la France, non ?!


UMP : des histoires de drapeaux qui les mettent dans de beaux draps

À l'UMP, on voit la paille dans l'oeil du voisin mais pas la poutre dans le sien (remarquez c'est normal, on voit pas bien avec une poutre dans l'oeil). L'UMP, si prompte à se scandaliser de l'apparition de drapeaux étrangers, n'a-t-elle rien à se reprocher ??! ^^


Oh le beau drapeau libyen que voilà...


Mais le plus grave, ce n'est pas que l'UMP ait foulé aux pieds les valeurs républicaines françaises pendant 10 ans. Le plus grave, ce ne sont pas les soupçons de financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par le Colonel Kadhafi.
Non non.
Le plus grave, c'est qu'à l'UMP ils taguent les drapeaux français !!!!! Siiiiiiiiii, c'est scandaleux !



Au fait, c'est combien l'amende pour outrage au drapeau ?


---
"Si l'on veut faire un geste symbolique, il ne faut pas brûler le drapeau mais le laver."

1 commentaire:

  1. Excellente analyse, rien à rajouter, ni à retirer !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez laisser un message, Hermès transmettra :