mercredi 17 juillet 2013

Nos amis les riches

Après une brève bafouille sur le 14 juillet, quoi de plus logique que d'aborder le sujet des riches et autres privilégiés, ces nobles des temps modernes.

Si, les riches et les nobles c'est environ pareil : des manants veulent les dépouiller de leurs richesses et de leurs indécents privilèges, et éventuellement leur couper la tête. Une vieille histoire du genre "Dieu pardonne, pas le prolétariat", un truc comme ça.
La seule différence réside dans la forme : aux rois de droit divin ont succédé les riches, rois de l'évasion fiscale. Ce qui n'empêche pas l'État de se tromper de combat en luttant farouchement contre les fraudeurs aux prestations sociales (alors que le non-recours aux prestations sociales est bien supérieur à la fraude) plutôt que contre les évadés fiscaux.
Comme disait Alphonse Allais :
« Il faut prendre l'argent là où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon d'accord, ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais il y a beaucoup de pauvres. »

Et ça, les gouvernements, le patronat et le secteur de la finance l'ont bien compris.
Remarquez, difficile de l'ignorer :
* « Tout a été fait pour étouffer l’affaire des évadés fiscaux HSBC »




De même qu'ils doivent être au courant que nous - les non-riches - on a droit à ça :

Productifs jusqu'au bout.



Même les enfants sont mis à contribution - au Royaume-Uni, les enfants de 10 ans économisent déjà pour aller à la fac : "L’étude estime que la récession a eu un effet sur les habitudes financières des enfants, ainsi que les encouragements du gouvernement à économiser." 
Les encouragements du gouvernement à économiser ? Tu m'étonnes : l'argent des épargnants utilisé en dernier recours pour renflouer les banques. Ah ben là, tout de suite, on comprend l'intérêt d'épargner... pour sauver le popotin doré de nos riches amis privilégiés. Que ne ferait-on pas pour leur éviter les affres de la pauvreté.



Mais... tout le monde n'est pas d'accord pour se sacrifier à la cause "Sauvons les riches" :




Car certes, les riches sont nos amis et il faut les sauver, les pauvres - enfin les riches, j'veux dire.
Mais à quel prix ?




Les cons osant tout, c'est même à ça qu'on les reconnait parait-il, l'État et le patronat tentent de nous faire miroiter qu'on pourrait s'en sortir : en s'exploitant soi-même. #LOLdeFEU

Il existe, ouf, d'autres possibilités : 15% d'augmentation de salaire !, il suffit aux employés de se faire tatouer le logo de l'entreprise. En plus de deux ou trois autres formalités...



Que faire ? Comment se défendre ? Quel recours avons-nous ?

Compter sur l'UMP ? Ben voyons :

Compter sur le PS ? C'te blague : 





Le salut ne se trouve pas non plus dans la religion

Mais il est où alors ? Un peu partout !, suffit de chercher et de multiplier les bonnes idées. On a déjà quelques pistes.



Premièrement - bon, ça parait ballot, mais c'est toujours utile à rappeler : donner de l'argent reste le moyen le plus simple de lutter contre la pauvreté. À ce propos, je vous rappelle aussi que j'accepte les dons toute l'année, et pas uniquement lors du week-end du Téléthon. Voilà voilà.
Merci d'aider également les restos du cœur pour animaux ; il n'y a pas que les humains qui souffrent de l'isolement, de la chaleur, du froid, de la faim, de la précarité.

Deuxièmement, soyons créatifs / inventifs / prévoyants. Errare humanum est, perseverare diabolicum, hein :

Troisièmement : repenser la société, repenser le travail :


Mais pour y parvenir, va falloir batailler fort. Oui, batailler. 




Conclusion :
D'accooooooord, j'exagère. Nos amis les riches sont formidables, apprentis-sorciers de la finance y compris, et ils ont eux aussi de vrais problème - de riches - à ne pas négliger :





---
"Ça fait pauvre, de détester les riches."
Ylipe, Textes sans paroles


~ Remerciements pailletés ~

- aux riches. Non, nous ne les détestons pas tous : y'en a des sympa qui veulent bien partager leurs richesses avec les pauvres. #CœurSurVous

- aux journalistes qui ont fait tout le boulot, et dont je ne fais qu'archiver et compiler les articles dans ce billet

- aux blogueurs, qui font aussi du boulot de recherche / analyse / relais d'informations, et dont j'ai inclus les billets dans cette revue de presse

- aux twittos, grâce à qui je découvre / partage ces articles de presse et billets de blogs

- à Marka, auteur compositeur interprète belge talentueux dont j'ai inclus la chanson "Les Mondains" en fin de billet. Il est également l'auteur et l'interprète d'une chanson intitulée "Nos amis les riches", dont s'inspire directement le titre de mon article.
Vous pouvez trouver ces deux chansons, et de nombreuses autres, sur l'album intitulé "Merci d'avance". Vous pouvez également suivre Marka sur Touitteur : @Markalebelge et lui faire plein des bisous virtuels.

- à Square Enix, que j'aime tout plein fort d'amour pur, et qui par conséquent ne m'en voudra pas d'avoir utilisé des images et dialogues de leur merveilleuse saga vidéoludique "Dragon Quest" :D

- et enfin : à tous mes sponsors et partenaires commerciaux. Ah, tiens, j'en n'ai pas. #JmeDisaisAussi

4 commentaires:

  1. Très belle revue de presse ! ^^
    - Lyokoï

    RépondreSupprimer
  2. ha ces salaud de chomeurs qui ne veulent pas travailler !
    http://www.rue89.com/2013/10/05/travailler-six-semaines-gratos-leclerc-jai-craque-246275?fb_action_ids=10201672413349165&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%2210201672413349165%22%3A168655450006846%7D&action_type_map=%7B%2210201672413349165%22%3A%22og.likes%22%7D&action_ref_map=%5B%5D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors qu'on leur offre la chance inouïe de travailler ET de suivre une formation !
      Quels ingrats. On croirait des stagiaires.
      http://la-bonne-fee.blogspot.fr/2012/04/la-vie-de-stagiaire-vue-travers-les.html

      Supprimer

Vous pouvez laisser un message, Hermès transmettra :