dimanche 21 avril 2013

Sexisme chez les geeks : pourquoi le dossier de Mar_Lard est malade et comment y remédier

PRÉAMBULE

Le dossier de Mar_Lard, tout le monde en parle ; alors parlons-en, différemment.
Ce dossier me choque à plusieurs niveaux :
* en tant que "geek", si tant est qu'on puisse donner une définition précise à ce mot ;
* en tant qu'antisexiste et féministe, car il réduit les hommes au statut d'emmerdeurs / lâches / complices / agresseurs et se complait à considérer les femmes comme des victimes ;
* en tant que citoyenne, lorsque j'ai constaté - non sans effroi - que ce dossier était le plus souvent repris en bloc dans les médias, sans discernement ni recul ; le pouvoir magique des bonnes causes...

Pour ceux qui n'auraient pas le courage d'aller au-delà du préambule (petits joueurs), ce que je reproche globalement au dossier de Mar_Lard, et je ne suis pas la seule, c'est la généralisation et le manque de méthode :
elle prend plusieurs exemples, parmi, comme elle dit (rappelle parfois...) les pires "noyaux durs" de cons et de sexistes misogynes du web, mélange ça avec des propos sur les développeurs et le marketing (qui est un tout autre degré de constat / d'analyse), rajoute des exemples de femmes harcelées voire agressées publiquement par des joueurs, et même d'autres exemples encore qui n'ont rien à voir avec les geeks ou les jeux vidéo (du style un exhibitionniste se masturbant dans la rue), évoque au passage les personnages de Comics (oui, on avait remarqué qu'ils-elles avaient des physiques peu vraisemblables, c'est même fait exprès #scoop), passe tout ça au shaker,
et hop : « Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier ».
Et même si le but est "noble" (dénoncer le sexisme, qui sévit partout - y compris chez les "geeks", mais pas que), la méthode est aussi peu rigoureuse que celle utilisée dans les nombreux dossiers et articles accusant tour à tour les jeux vidéo, les jouets, la télé, la littérature, ou le cinéma de tous les maux de la société, la violence en tête de liste.

Et on ne peut que regretter - enfin pas tous manifestement, mais d'autres et moi-même le regrettons - que parmi la foultitude de bons dossiers, d'articles, de spécialistes, de militants, de bénévoles dans des associations, de blogueurs qui composent la lutte féministe et antisexiste, les médias aient choisi de relayer un dossier "si mal fagoté". Une fois de plus, ils n'ont été attirés que par l'odeur du buzz, au détriment d'une véritable analyse et de vraies informations (qui commencent par ne pas faire, ou laisser supposer, de généralisations outrancières).
Ce qui a intéressé les médias, et les internautes, ce n'est pas le sexisme - mais le sexisme dans les jeux vidéo/chez les geeks. Or, le sexisme chez les "geeks" ou chez les joueurs de jeux vidéo n'a rien de spécifique ; il n'est pas plus spécifique qu'ailleurs.

Au lieu d'avoir un dossier objectif intitulé par exemple :
« Sexisme : exemples de ses diverses manifestations dans le milieu geek »,
on a :
« Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier ».
Admettons que la démarche est bien différente. Et critiquable.
Tout comme la cause défendue, elle, est louable.
L'un n'empêche pas l'autre.

Enfin, il y a d'autres choses qui me dérangent beaucoup, notamment la position victimiste et sexiste du dossier ; en gros, les hommes sont des salauds, les femmes leurs victimes : elles "abandonnent" les communautés de joueurs / hackers / rôlistes à cause du sexisme ambiant, fuient devant les moqueries, les questions indiscrètes, les provocations ou les insultes, ou deviennent / font semblant d'être misogynes pour se fondre dans le décor et se faire accepter "des mâles". 
Diantre, faut-il que nos princesses soient fragiles ! Xena soit louée, toutes les femmes ne réagissent pas ainsi, sinon elles déserteraient aussi leur poste de travail, les rues, les bars, les cinémas, les parcs publics, les supermarchés, les plages, et partiraient vivre dans une grotte pour fuir les hommes ou ne plus subir le sexisme ambiant ; car le sexisme ne sévit évidemment pas que chez les "geeks" mais dans le monde. Entier.
Pourtant, la plupart des femmes ne vivent pas dans une grotte (ni en haut d'un donjon, mais non).
Je ne vis pas dans une grotte. Je vis dans le monde réel ; et lorsqu'on m'agresse, je me défends. Et je suis pas la seule femme dans ce cas - ouf. Nous reprochera-t-on d'être forte ? La faiblesse serait-elle devenue une vertu à défendre ?
Forte, oui je le suis. Égoïste, aussi et c'est heureux : je m'aime suffisamment pour avoir appris à me défendre efficacement, au lieu de me complaire dans le statut de victime qui m'était tout tracé.

Navrée si d'autres, femmes comme hommes, sont moins bien armés face à l'adversité qu'une nana en fauteuil roulant, atteinte d'une maladie génétique rare - la maladie des os de verre, ayant grandi entre l'hôpital et une famille de paysans immigrés analphabètes, famille dans laquelle l'alcoolisme et les violences (de toutes sortes) n'étaient pas que des statistiques au journal télévisé.
Navrée si, dans ces conditions, j'ai tout de même réussi à avoir un an d'avance sur les autres élèves, dès le CP, et à conserver cette année d'avance - malgré de nombreuses hospitalisations et interventions chirurgicales - durant toute ma scolarité jusqu'au Bac, que j'ai eu, réussissant ainsi mieux que des élèves ayant grandi dans des environnements sociologiquement plus propices que le mien.
(ce qui ne plaide pas en faveur d'un déterminisme social / genré / culturel, n'en déplaise à certains et certaines)
Navrée si j'ai poursuivi ma route en faisant le choix des études supérieures à l'université au lieu de choisir comme tant d'autres handicapés (et valides, hein) une filière courte type BTS (les handicapés et le secteur tertiaire, une grande histoire de mariage forcé d'amour), certes plus porteuse sur le marché de l'emploi mais bien moins stimulante (surtout sur le plan intellectuel et militant). Je suis la première de la famille à avoir foutu les pieds (oui, bon, les roues) dans une fac, pour y faire des études de Droit puis de Psychologie. Maitrise de psychopathologie, et j'ai choisi judicieusement durant mes études plusieurs options bien utiles pour comprendre la société : psychologie sociale, psychologie des groupes / foules / organisations, approches systémiques, psy cognitive, etc.

Tout ça pour dire que ce n'est pas parce que je m'appelle "La Bonne Fée",
que mon avatar est un ours en tutu rose,
que je fais beaucoup d'interventions sur le ton de l'humour,
et que mon texte est rempli de smileys,
que ce que je dis est dénué de tout fondement.

Je n'ai pas de leçons à recevoir sur le sexisme et ses manifestations, sur la violence qui s'exerce à l'encontre des femmes, des LGBT, des précaires / chômeurs, sans-pap', patients d'hôpitaux, détenus, séropositifs, etc. Je milite depuis 1997, ai siégé au Conseil d'Administration de mon université ainsi que dans différents comités et conseils, ai été vice-présidente d'une asso LGBT, secrétaire de syndicats départementaux et régionaux, ai organisé des conférences / groupes de travail ou y ai participé, et je ne compte plus le nombre de réunions, assemblées générales, grèves, occupations, manifs, blocages, charges de CRS et gaz lacrymos que je me suis coltinée.

Et tout ça en étant une faible femme en fauteuil roulant victime de sa condition et du patriarcat, je vous le rappelle.

Alors oui : quand j'entends des meufs, ou des mecs, se plaindre de ci ou de ça, se plaindre d'avoir peur d'une « bande de mecs rigolards » ou de commentaires sur un écran de PC, défaillir à la vue du sang, paniquer devant une souris, une grenouille ou un chien, ne pas savoir faire face à un conflit, perdre tous leurs moyens dès que quelqu'un se moque d'eux, ou fuir / abandonner / se poser en victime face à la moindre adversité - fusse-t-elle sexiste ou d'un autre niveau, ce dont le dossier de Mar_Lard est rempli, oui bordel ça m'énerve. Vous n'imaginez pas à quel point.

L'invocation récurrente du « modèle de l'homme blanc cis-hétéro » comme unique incarnation du patriarcat m'irrite également.
(par curiosité, j'aimerais d'ailleurs savoir combien de journalistes qui ont repris, ou laissé dire, cette expression connaissaient la signification de "cis-"...)

Quant aux lignes qui vont suivre, mes "vannes" ou remarques au coup par coup (tour par tour ?) sur les phrases du dossier de Mar_Lard, seront parfois volontairement exagérées ; c'est pour mieux mettre en évidence l'exagération dont fait trop preuve à mon goût (pourtant suis plutôt friande) Mar_Lard dans son dossier.

Enfin, je rappelle que le féminisme n'est pas d'un bloc monolithique et consensuel ; il existe de nombreux courants féministes, des féminismes, des féministes, qui peuvent s'opposer violemment : tout n'y est pas tout rose (huhu), et le féminisme se compose aussi de nombreuses dérives (voir ici - traduction en français, et voir là aussi). On peut donc tout à fait être féministe et ne pas être en accord avec le dossier de Mar_Lard, ce qui est mon cas.



LE DOSSIER SEXISME CHEZ LES GEEKS

« Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier »
Accessoirement, je vous le dis comme ça, histoire que vous ne tombiez pas de l'arbre le jour où Mar_Lard, ou un-e autre, se penchera sur le sujet :
la "communauté geek", si tant est qu'elle existe, est aussi : raciste, xénophobe, homophobe, beauf, élitiste, kikoo-lol-langage-texto-mdr, et, tenez-vous bien : y'en a même qui votent à Droite (nan mé le truc de dingue quoi).

Faudra-t-il un dossier pour chaque cas de figure, ou pouvons-nous en conclure que les geeks sont des gens environ COMME TOUT LE MONDE, ni pires ni meilleurs ?
Et faut-il transmettre l'info aux rédacs de presse par email, fax, ou hiboux ?



Revenons-en à l'article de Mar_Lard.
On peut difficilement faire plus stigmatisant dès le titre, remember : « Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier ». Attardons-nous un court instant pour admirer le champ lexical employé : maladie, et remède (miracle ?). Le nettoyage des banlieues au Kärcher de Sarkozy nous manquerait presque.
Fort heureusement, on enchaine avec une fabuleuse propagande au doux parfum maoïste ; nostalgeeks, ne retenez pas vos larmes :
« D’une part, j’ai reçu de nombreux messages d’approbation mais surtout, et c’était très surprenant, de gratitude : certains sont allés jusqu’à m’écrire de longs mails pour m’exprimer leur joie de voir le problème ainsi mis en mots (...) Certains me racontent la prise de conscience subite d’un problème qui jusque là ne les affectait pas personnellement. »
Mao, sort de ce corps !



Dans ce passage du dossier de Mar_Lard, idem, rien de stigmatisant ni de cliché ou exagéré :
« La glorification de l’immaturité ne poserait pas tellement problème en soi si elle ne transformait pas des hommes trentenaires en perpétuels ados couillus et paillards, obsédés par les nichons mais terrifiés à l’idée qu’une femme infiltre leur petit boy’s club. »


Elle va même jusqu'à prétendre (espérer) devenir LA référence de la lutte contre le sexisme chez les "geeks" :
« Même si rien dans cet article ne vous a convaincu, si d’ici quelques temps vous vous trouvez dans une situation qui vous fait penser « tiens, ça plairait pas à l’autre chienne de garde hystérique, ça », vous aurez identifié le sexisme; c’est un premier pas. »
Identifié ? Non, personnifié. En ça elle a d'ailleurs reçu le soutien sans borne des médias (à part, environ, Canard PC ou Arrêt sur images), c'est dire si "le débat" est tombé bien bas.



Elle ne se gratte pas pour transformer en victime l'ensemble de la population geek féminine :
« C’est ça ou risquer, à l’usure, d’être dégoûtée à jamais de la communauté qui pourtant partage nos centres d’intêrets. C’est un risque très réel : les tweets de Miranda en témoignent. »
On ne plaisante pas avec le risque très réel de dégoûter quelqu'un d'une communauté ! C'est super grave. Hé ben...



Et c'est pas fini (le victimisme, c'est une grosse partie du dossier) : faisons un bref détour par ce communiqué public de Mar_Lard, expliquant les raisons pour lesquelles elle a refusé l'invitation de Gameblog à venir s'exprimer sur le sexisme :
« pour le dire crûment j'aurai un peu peur de me retrouver isolée face à un groupe de mecs rigolards "Bah, c'est quoi le problème avec les babes ? Moi j'aime bien."  »
Un groupe de mecs... rigolards ?
Fichtre, j'en tremble d'effroi.



Et puis c'te tournure de phrase "j'aurais un peu peur de me retrouver isolée face à un groupe de mecs".
Face à un groupe d'alligators, j'avoue : moi non plus je ferais pas la fière.
Mais face à un groupe de mecs ? C'est quoi le problème ? Ils sont cannibales à Gameblog ? Ils pourraient ne pas réussir à réprimer leurs instincts de prédateurs sexuels face à une proie isolée ?

Non parce que c'est ça le problème, en gros.
Elle ne voit pas un groupe d'individus dont elle pourrait faire partie puisque - oh ben tiens ça alors, ils ont un point commun : ce sont des êtres humains !, et qui ont aussi un loisir en commun, le jeu vidéo, ça tombe bien. Non non. Elle voit : d'un côté un groupe de mecs, et de l'autre : elle, une femme isolée potentiellement en danger.

Et potentiellement en danger dans les locaux de Gameblog, hein. Je veux bien qu'ils ne soient pas toujours très fins, mais de là à agresser Mar_Lard en pleine émission - et ainsi lui donner raison, un comble, huhu - je ne crois pas non.
Et puis avoir peur de "mecs rigolards"... non mais faut arrêter les délires.



Retour sur le texte de l'article :
« Comme énormément d’autres joueuses, j’ai abandonné l’idée de jouer au micro en salon public : multi entre amis, seulement, ou jeu solo. C’est ça ou bien harcèlement, propositions obscènes par la dizaine, blagues lourdingues mille fois entendues, « Ouah, une fille ! »… Adieu les MMO, aussi (...)
Mon genre sans cesse remis sur la table alors que je venais parler programmation. J’ai arrêté d’y aller. Une femme de moins chez les programmeurs, retour à l’homogénéité masculine (...)
En moins de deux heures, des dizaines de propositions obscènes, en privé ou sur le chat public, ainsi que d’innombrables commentaires totalement décomplexés sur mon physique. Je n’y suis pas retournée. Une femme de moins chez les hacktivistes, retour à l’homogénéité masculine (...)
En cas de protestation : « ce n’est qu’un jeu », « il joue comme il veut », « c’est réaliste ». Le petit plaisir du pervers plus important que notre capacité à profiter du jeu en paix. Écœurée, on lâche l’affaire : une femme de moins chez les rôlistes, retour à l’homogénéité masculine (...)
Tout en sachant que quoi vous fassiez, vous ne serez JAMAIS assez bien – il y aura TOUJOURS des connards prêts à tout pour vous exclure sous n’importe quel prétexte. »

...
...
Pourvu que Mar_Lard ne se rende jamais compte qu'il y a aussi des cons AILLEURS que chez les gamers et partout sur la planète, elle risque de pas s'en remettre o_O
(hey, déconnez pas : ne lui dites JAMAIS que l'élection de Mitterrand en 81 c'était grâce aux voix du RPR, vous risqueriez de l'achever. La vérité sur le Père-Noël pareil, chut hein)

Et ces filles mises à l'écart, a-t-on la certitude qu'elles ne le sont QUE en fonction de leur sexe ? Une gameuse ne peut-elle pas se faire envoyer paitre vertement parce qu'elle serait super emmerdante, éventuellement ? Non bien sûr. Quand une nana se fait jeter de plusieurs communautés - ou les quitte, sous la torture la pression - c'est du sexisme. Ça ne peut être analysé que comme ça, telle est la loi. C'est même une vérité universelle.
Par exemple, les handicapés perpétuellement célibataires ou en misère sexuelle ne le sont QUE parce qu'ils sont handicapés, JAMAIS parce qu'ils pourraient être cons, insupportables ou idiots.
Les filles c'est pareil. Si certaines se font jeter, ça NE PEUT PAS être pour de bonnes raisons, c'est UNIQUEMENT en raison de leur sexe bien sûr. Car elles sont toutes intelligentes et merveilleuses en tous points.




Mais ce serait réducteur de penser que Mar_Lard considère toutes les femmes comme foncièrement irréprochables, et les pose en éternelles victimes :
« Visiblement on ne subit pas assez le harcèlement sexuel dans la réalité, il faut qu’on y ait droit même lors de nos escapades fictives, assorti des blagues grivoises des autres joueurs (...) Voilà donc où on en est, en tant que communauté. Harcèlement, sexisme, exclusion et silenciation massive de celles qui prennent la parole. (...) Ça ne vous dérange pas que les connards se sentent chez eux tandis que leurs victimes sont dégoûtées et exclues ? »
(les femmes c'est des victimes, ça se défend pas, point ; face à l'injustice et l'adversité, la femme est non pas combattive - beurk, un truc de mec - mais "dégoûtée et exclue". Elle quitte la méchante communauté de gamers MMO qu'elle venait d'intégrer, abandonne, rend les armes, jette ses Creeper Cards l'oeil mouillé, la morve au nez, et lit les articles de Mar_Lard pour se sentir comprise et soutenue. Faute de quoi, elle pourrait se pendre à l'aide de son clavier. S'il n'était pas sans fil.)



Ben oui, ce serait réducteur. Car d'après Mar_Lard, après les femmes irréprochables et les victimes, il y a une troisième catégorie de geekettes : les traitres.
« Beaucoup de femmes tentent de mériter leur entrée dans le petit club fermé en jouant le jeu de la misogynie : « Je suis pas comme toutes ces salopes moi, je suis l’un de vous, les mecs ! ». Et tentent de donner le change de toutes leur forces, de se plier à toutes les exigences dans l’espoir d’être acceptées dans le cercle masculin… »
On a tous et toutes croisé nombre de fois cette situation !, où une gameuse s'exclame « Je suis pas comme toutes ces salopes moi, je suis l’un de vous, les mecs ! » o__O
D'ailleurs, Mar_Lard :
« Je l’ai fait, aussi. Jusqu’à ce que je comprenne que ce n’était qu’un miroir aux alouettes. »
Ah oué, quand mayyyme O.O



Mais les généralités à partir d'UN exemple, c'est un peu "la Mar_Lard touch" - c'est pour ça qu'on l'aime :
« Les hôtesses…Je me souviens avoir lu au moins un témoignage de babe qui racontait comment elle devait régulièrement se badigeonner les épaules de déodorant, à force d’aisselles suantes passées autour » 
"AU MOINS UN témoignage". J'adore ^_^
Dans le même genre :
« Cet insupportable snobisme geek touche tout le monde, mais comme par hasard plus particulièrement les femmes… »
Ça touche tout le monde, mais surtout quelqu'un.
Ça me rappelle le sketch de Coluche : « En Normandie il pleut un petit peu, mais en France il pleut partout un petit peu ! En Normandie il pleut un petit peu partout.... bon. » 



On continue :
« Ah, elle est belle, la culture inclusive 2.0…la culture geek qui se veut accueillante pour les exclus de tout poil (...) Pourquoi un tel décalage entre la réalité et l’image que ces communautés ont d’elles-mêmes – libérées, égalitaires, ouvertes à tous les exclus ? »
Elle confond pas avec SOS Amitié ?
Le Secours Populaire ?
Certaines communautés hippies peut-être ?


« (à condition de te conformer au modèle du geek blanc mâle cis-hétéro vaguement cynique) »
Ça commence à bien faire. C'est QUOI le problème avec les hommes, (cis-)hétérosexuels, et "blancs" ?
Ce "symbole" qui personnifie le patriarcat me pose problème, perso.
J'ai un GROS problème avec le patriarcat, AUCUN avec les hommes blancs hétéros. Et cette manière qu'a Mar_Lard de volontairement amalgamer l'un et l'autre (le symbole du patriarcat / l'être humain blanc hétéro mâle - et "geek") m'emmerde.
Incroyable mais vrai : en plus de 15 ans de militantisme LGBT, féministe, anti-sexiste, syndical, j'ai PAS UTILISÉ UNE SEULE FOIS les termes "homme-hétéro-blanc" pour définir le patriarcat.
Le patriarcat, c'est le patriarcat.
L'homme hétéro blanc, c'est un individu parmi d'autres, qui a le droit d'exister il me semble ; et je vérifie dans le Larousse en ligne régulièrement : ce n'est pas une insulte non plus.
S'il s'agit d'expier un passé patriarco-colonial, désolée mais j'étais pas là - et du coup j'ai un peu de mal à culpabiliser. Mais je m'entraine, hein, je veux y arriver moi aussi pour ne pas me faire jeter des milieux intellectuels et militants dits "radicaux".

Ah, le mâle blanc cis-hétéro... l'origine de tous les maux sur Terre, l'incarnation maléfique du patriarcat ; notre modèle eut été une femme noire trans-lesbienne, le monde serait un vrai paradis. D'ailleurs, tous les peuples vivaient en paix et en harmonie, sans guerres ni sexisme ni racisme, jusqu'à l'arrivée de l'homme blanc cis-hétéro. Oui, c'est lui qui est à l'origine de tous les problèmes du monde.
Oh !, info de dernière minute, on me glisse à l'oreillette qu'il existe une autre théorie : tout serait de la faute d'un couple de nudistes ayant mangé une pomme après avoir rencontré un serpent qui parle.


« elle voudrait élargir le public des jeux vidéo au-delà des seuls hommes hétéros blancs »
Car les jeux vidéo ne sont conçus QUE pour les hommes hétéros blancs, et seuls des hommes hétéros blancs y jouent. Un noir, de même qu'une femme, est INCAPABLE d'aller au-delà de son genre ou de sa couleur de peau - foutu déterminisme culturel / génétique, hein... - et de kiffer un personnage principal sans se préoccuper de sa nationalité ou de son identité, genre ou orientation sexuelle.
Il n'y a QUE l'homme hétéro blanc qui - imbécile heureux et béat - profite d'avoir des jeux vidéo conçus exprès pour LUI (comme les Léa Passion) sans même se rendre compte de la chance qu'il a d'avoir un personnage qui lui ressemble, jusqu'à sa couleur de peau (comme Kratos, dont le teint légèrement gris bleuté fait même tomber les dieux).
Accessoirement, je viens d'apprendre que Medoc et Mickey sont "blancs" - et hétéros, fichtre XD - dites donc ça m'a fait un sacré choc quand même.

Medoc et Mickey, du RPG - Role Playing Gang


D'ailleurs, un autre point soulevé dans le dossier de Mar_Lard : le cliché de la princesse enlevée qu'on retrouve dans plusieurs franchises célèbres de jeux vidéo (Mario, Zelda... quoi que rappelons que dans ces deux franchises, Peach et Zelda ne se font pas tout le temps enlever non plus) est-il misogyne ?
Selon moi, non. Pas plus que je ne trouve les Mario racistes sous prétexte qu'on y voit un plombier italien moustachu (et probablement communiste, si...).

La princesse enlevée, il y a plusieurs moyens de l'interpréter quand tu es une joueuse :
* tu t'identifies à la princesse et tu intègres des clichés sexistes (demoiselle en détresse sauvée par un homme) ;
* tu joues innocemment sans rien calculer ; une princesse à sauver ou un monde, peu importe t'aimes jouer ;
* tu t'identifies au perso principal, peu importe à quoi il ressemble, et c'est toi qui sauve la princesse ;
* tu te mets dans la peau de commandante suprême : tu as la manette en main, tu diriges le petit bonhomme qui t'obéit au doigt et à l'oeil :D

Du coup, je n'aime pas trop (pas du tout) la vision très limitée de certaines féministes qui se focalisent sur l'impossibilité qu'on aurait de s'identifier à autre chose que "la fille" (donc la princesse). Comme si tous les mecs qui ont joué à GoW s'étaient identifiés à un mec en jupe à la peau gris bleuté.


« Plusieurs féministes critiquent le jeu Fat Princess pour l’utilisation d’humour misogyne et grossophobe »
Grossophobe. Et moi qui pensais qu'on avait touché le fond avec "islamophobe" et "cathophobe"... (notez : c'est toujours utile à placer en mot-compte-triple au Scrabble)
Il faut remarquer que c'est "typiquement américain" (et pays anglophones, souvent) comme procédé et structure de pensée, cette manière de segmenter, de communautariser ; communautés elles-même ensuite sous-sous-sous-divisées en autres sous-sous-sous-catégories ou communautés ; aux USA, vous trouverez sans problème (et j'exagère pas - comme Mar_Lard, huhu) une association ou des études statistiques sur les femmes portoricaines lesbiennes protestantes obèses de moins de 25 ans au chômage dans la banlieue de Philadelphie.

En France, on a une approche très différente des sciences sociales, pour la simple et bonne raison déjà que le fichage et donc les statistiques officielles de personnes en fonction de leur groupe ethnique, religieux, orientation sexuelle etc.. sont soit interdits, soit strictement encadrés (pour éviter des dérives environ évidentes). Et puis culturellement, historiquement, on a une vision des sciences sociales, de la société, de la politique, du militantisme (et de tout un tas d'autres choses) différente de celle des américains.
Exemple classique : eux c'est les pros des "actions" pacifistes : boycotts, sittings, dyings, tourner en rond avec des pancartes... tandis que nous nous illustrons dans l'art des manifs, grèves, blocages, occupations d'usines, et l'édification de magnifiques et flamboyantes barricades :D
Autre exemple : les communautarismes, et la notion de "races". Rappelons que les races n'existent pas et que si c'est un terme utilisé aux USA notamment en sociologie, ici on ne l'emploie guère, on projette d'ailleurs de le supprimer de la Constitution.


« Après mon dernier article, un certain nombre de mecs ont cherché par tous les moyens à me décrédibiliser (...)
Si vous vous en souvenez, j’avais prévu dans le texte que mon dernier article n’allait pas manquer d’attirer les insultes de geeks outrés »
C'est vrai qu'elle a tant fait pour l'éviter !... (ah, les prophéties auto-réalisatrices)


« Après mon dernier article, un certain nombre de mecs ont cherché par tous les moyens à me décrédibiliser. »
Mais non ! Je m'y emploie, moi aussi, avec assiduité et régularité !
Pourquoi m'ignores-tu, divine prophétesse du féminisme 2.0 ?! 

C'est d'votre faute aussi. Oui, vous tous là...
Vous cliqueriez plus souvent sur mon blog, je ferais des dizaines de milliers de vues, j'attirerais autant de commentaires, ET LÀ j'intéresserais les médias à mes propos ! Mar_Lard entendrait parler de moi, elle ferait des captures d'écran de mes articles ou commentaires, me citerait en exemple dans son prochain dossier, m'associant à la catégorie "idiote utile au service du patriarcat" ou "victime" irresponsable (je suis handicapée, et femme : tout ce que je dis est auréolé d'un double-sceau "C'est pas d'sa faute la pov' "). Bref : J'EXISTERAIS !!

Ah, ça y est j'existe ! (comme tous ceux ou toutes celles qui ne sont pas en accord avec elle)
 


« Voilà, en gros, à quoi font face les femmes dans la geekosphère (...) une femme qui aime les comics/la japanimation/le jeu de rôle/la fantasy/le cosplay/les wargames/les jeux vidéo… les aime *malgré* le machisme rampant. »
P'tain, Mar_Lard elle lit en moi comme dans une boule de cristal.
À ceci près que je n'ai jamais aimé les jeux vidéo *malgré* le machisme rampant (rampant, ou droit dans ses bottes à bomber le torse en se frappant les pectoraux en signe de domination, faudrait se décider hein). J'aime les jeux vidéo tout simplement. Comme j'aimais déjà les jeux électroniques.
Mais on s'en fout après tout ; j'adore qu'on parle à ma place.

Ah mais non, ch'uis bête (je suis une fille, m'en voulez pas) : je ne suis pas concernée ! La "communauté geek" n'est qu'un vaste entre-couilles sexiste, machiste et pervers, toutes les filles ont déserté, j'avais oublié.
Que je suis tête de linotte parfois.


« Pour pallier à l’absence totale de charte et de contrôle anti-harcèlement sexuel en convention par exemple, des geek-féministes américaines ont mis en place la distribution de "Creeper Cards" »
Un "contrôle anti-harcèlement sexuel"... Un contrôle anti-harcèl... Un contrôle ?? O.O
Que, de, qui... hein ??!?

Et ça se passerait comment exactement, ces "contrôles" ?
"- Bonjour monsieur, contrôle anti-harcèlement sexuel, puis-je voir votre billet d'entrée ? Il parait que vous embêtez la p'tite dame ? Elle vous a déjà remis 4 Creeper Cards jaunes et 1 Creeper Card rouge pourtant !"

Et juste pour savoir : le viol fait-il partie du harcèlement sexuel, ou faudrait-t-il créer des contrôles anti-viol à part ?



Les Creeper Cards justement, parlons-en.
Si un mec (car seul un homme est capable de tels comportements, ne l'oubliez pas) t'importune, te manque de respect, te met une main au cul, toi tu lui... tends un carton jaune ou rouge o__O

(l'analogie footballistique est faite pour faciliter la compréhension des mâles)

Existe aussi en vert, pour les enfants hommes sages :



« Inondation d’insultes dans les commentaires de l’article, sur mon Twitter personnel, par e-mail, sur les forums geeks…J’ai compilé un petit best-of »
Cette manie de tout compiler... c'est peut-être un TOC finalement.
(non, moi ça n'a rien à voir avec un TOC : je voue une passion aux multi-quotes, c'est différent)


« Bien sûr, tous les geeks ne sont pas d’immondes machos; bien sûr, toute cette merde est le fait d’une minorité très active »
C'est utile de le rappeler, fugacement, au milieu de 100 pages énonçant le contraire tout comme le titre « Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier » (après l'homosexualité, ce douloureux problème, hein).



J'ai gardé le meilleur pour la fin :
« Je ne caricature même pas »
C'était LA blague de Mar_Lard ; attention fallait pas la louper, elle était bien cachée ! 


---
"Le sexisme comme le racisme commence par la généralisation. C'est-à-dire la bêtise."
Christiane Collange



*** Mise au point ***

Une partie de mon article, celle faisant référence à mon parcours, semble avoir été mal comprise par certains. Voici donc une brève mise au point.

Parler de mon parcours personnel : pour tout dire, je m'en serais bien passée. J'ai hésité longtemps à inclure - ou non - ce paragraphe. Et je doute encore de sa "place" dans cet article, voire sur ce blog.
Si j'avais voulu étaler mon parcours et mes "champs de compétence", je l'aurais déjà fait dans le billet d'introduction du blog, dans lequel je me "présente".
Je ne l'ai pas fait. À la place, j'ai préféré raconter une (incroyable ^^) histoire qui expose ma vision du monde, et me ressemble, tout simplement.

Si j'ai apporté ces précisions sur mon parcours dans cet article, c'est par anticipation des critiques et réactions qu'on a vu fleurir dès lors qu'on osait ne pas être du même avis que Mar_Lard et ses acolytes :
- paternalisme, mansplaining
- "t'es pas concerné-e, t'as jamais souffert de discriminations ou de problèmes dans la vie"
- "t'es idiot-e, inculte, t'y connais rien au féminisme et à l'antisexisme, c'est un sujet que tu connais pas"
(liste non exhaustive)
J'ai donc jugé utile de préciser mon parcours, puisqu'il faut apparemment répondre à un certain nombre de critères (sexe, CSP, couleur de peau, avoir déjà souffert ou avoir été confronté aux discriminations) pour prétendre au droit d'ouvrir sa gueule.


*** Conseils de lecture ***

* Mar_Lard, tu devrais peut-être juste changer d'amis, non ?

* Affaire "Joystick" et Lara Croft : quand le "féministement correct" tue le débat 

* Du doux confort de l’indignation

* Affiches et préjugés. Et Mar_Lard.

* Poly et le sexisme dans les jeux vidéo

* FIFA 14 : une pétition pour inclure le football féminin

* Psycho-test de Moguri VS presse féminine : la réponse parodique du berger aux publications sexistes de la bergère

* "L'affaire Joystick" / Tomb Raider. Deez, Lara Croft, Crystal Dynamics et le sexisme dans les jeux vidéo

* Non c'est non - Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire

* J’ai été agressée, mais je vais bien, merci

* La femme est un con comme les autres

* "Le masculin l'emporte sur le féminin" : et si les féministes arrêtaient la grammaire ?

* Ces études à la con qui nous prennent pour des connes

* Contre la dictature du rose

* Des catalogues de jouets révolutionnent les genres

* Les féministes et le garçon transpédégouine

* Les inégalités hommes-femmes en chiffres

* Repères statistiques, Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes

116 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci à toi, Likeur anonyme :D

      Supprimer
    2. Je vais faire pareil et liker :)

      Même si je ne rejetterai pas en bloc le dossier de Mar_Lard, on peut bien se dire que la victimisation de la femme ne fait que la maintenir dans ce que les féministes combattent. Être vue comme un élément de pureté à protéger ou comme un être faible à dominer ne sont que les deux facettes d'une même pièce, et pour être délivrée de l'un il faut aussi rejeter l'autre. Même si c'est rarement facile.

      Et oui je déteste cette utilisation du mâle hétéro etc. comme symbole maléfique. J'en viens à culpabiliser de correspondre grossièrement à une telle effigie dominatrice. Je n'ai pourtant que rarement l'impression de vraiment correspondre aux éphèbes musclés qui me vantent les mérites d'un gel douche, et quand on me dépeint un geek sensé me représenter c'est pour m'envoyer à la figure un sociopathe mathématicien qui juge le monde en fonction de la philo selon Star Trek...

      Donc effectivement je n'ai pas de mal à m'imaginer qu'une femme jouant à Mario s'identifie plus au personnage qu'elle contrôle qu'à celui qu'elle doit sauver, pas plus que je n'ai de mal à me glisser dans la peau d'un Kratos ou d'une Lara Croft (il me semble que Bertheleim disait dans Psychanalyse des Contes de Fées que le garçon ou la fille écoutant un conte pouvait s'identifier aussi bien au prince qu'à la princesse qui représentaient davantage des grands principes que de véritables personnages).

      De toute façon niveau féminisme je suis plus Camille Paglia ou S de Beauvoir que Mar_Lard

      Mangelune

      Supprimer
  2. "Navrée si j'ai poursuivi ma route en faisant des études supérieures pour apprendre à réfléchir au lieu de choisir une filière courte type BTS."

    Gaffe tu généralise aussi à la Mar_Lard...
    "filière courte" n'est pas forcément synonyme de fainéantise intellectuelle, mais peut être courte dans le temps à devoir les payer.
    Ce qui en soit ne veut pas dire que TOUS les BTS ne savent pas réfléchir.
    Penser être supérieur juste par ce qu'on a un niveau d'étude plus élevé est un discours a tendance élitiste quelque peut puant.
    Il y a des débiles chez les BTS certes, tout comme chez ceux qui sortent de FAC, de la même manière qu'il y a des gens intelligents aussi chez les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutafée !, ça pourrait être mal compris >.<
      Ce que je voulais dire c'est que j'ai FAIS LE CHOIX d'études passionnantes mais longues, et qui conduisent au chômage XD contre le choix de filières + courtes et plus "rentables" professionnellement.
      C'est un choix que j'ai fais parce que je VOULAIS vraiment mieux comprendre le monde, et les années d'études + le militantisme à la fac sont infiniment plus formateurs à ce niveau là qu'une filière type IUT ou BTS ou grande école.

      Rien qu'au niveau militant c'est complètement différent ; les IUT/BTS etc font rarement grève, encore moins de blocages et d'occupations, etc. Les étudiants IUT/BTS sciences po et compagnie respirent beaucoup moins bien dans les nuages de lacrymos par exemple XD

      Disons que la fac était un choix intellectuel et militant, ce qui ne veut pas dire que les étudiants d'IUT/BTS sont + "bêtes" (ni les étudiants + intelligents, on avait nous aussi d'authentiques boulets #PremierChoix ^^).


      Je corrigerai au besoin pour être plus claire :)

      Supprimer
    2. Juste parfait. Il n'y a qu'une femme pour en affronter une autre. Le débat est clos! Il faudrait plus de féministes telles que vous.

      Supprimer
    3. Etre militant c'est se fiché soit même au prés d'une majeur partie des entreprises en france comme : "casse couille" :)

      Apres tu peux faire de la politique :)

      Supprimer
    4. @Kaleendah

      => "Il n'y a qu'une femme pour en affronter une autre"
      Ah ben non, te mets pas aux discours sexistes toi aussi ^^ Tout le monde peut affronter tout le monde (c'est beau c'qu'on dit là XD), l'important c'est le message - et les armes :D - pas le sexe ou la couleur de peau ou la religion ou etc du messager.
      NEANMOINS, dans le cas présent et tout particulier..., il est vrai que des HOMMES qui ont souhaité discuter, débattre, contredire, exprimer une opinion différente de celle de Mar_Lard n'ont pas pu le faire : accusations de paternalisme, de mansplaining, de "ne rien comprendre" (comme disait Desproges : « Il faut avoir souffert à Limoges pour comprendre » haha ^^), d'anti-féministe etc...
      Il ne "restait" donc qu'une femme (ou une Fée, ou un alien) féministe pour pouvoir être en désaccord avec son dossier, sans risquer ce genre d'accusations.

      Mais c'est un "cas de force majeure" qui nous a été imposé ^^ Dans l'absolu, tant des hommes que des femmes peuvent s'affronter ; et parmi les personnes qui avaient des réserves ou critiques à formuler, souvent à juste titre (pas un vieux troll haineux), il y avait (a) des hommes et des femmes.

      => "Il faudrait plus de féministes telles que vous."
      C'est gentil, merci ^^
      Il y en a déjà !, mais ce ne sont pas elles que les médias choisissent de mettre en avant :/


      @Alroc123 : J'ai été fichée "casse-couilles" (et ovaires) bien avant d'être militante XD Ca n'a pas changé grand chose pour moi finalement ^^
      Mais oui tu as raison, le fichage "militant / syndicaliste" qui-va-bien n'est pas très porteur sur le marché de l'emploi ^^" Ni sur celui des gardes à vue XD

      De la politique : Oh oui !, j'aimerais, ça me donnerait l'occas' de découvrir la Suisse :D
      (et les déclarations de patrimoine XD "Alors, une Game Gear avec l'écran cassé, une GBA SP, une Gameboy Color, une PSP, deux DS..." X'D)

      Supprimer
    5. Je me suis fait la même réflexion mais il semblerait que la bonne fée ait corrigée ses propos :) .

      Supprimer
  3. Je trouve que dénoncer Mar_lard en faisant du Mar_lard (prise d'exemple spécifique en les grossissant) ça sert Mar_lard.
    Après perso je m'en fous, je trouve qu'elle a bien fait sur le fond de faire ce dossier, même si les manques dans la forme me gêne un peu.
    Mais elle a le mérite de l'avoir fait et son travail a été salué par de nombreux chercheurs et chercheuses spécialiste de "genre et jeux vidéo", ce qui ne me parait pas anodin.

    Moi aussi ça me fait chier pour la forme, mais j'ai pu remarqué que c'est quelqu'un de volontaire qui ne fait pas ça pour la gloire, et qui donne beaucoup (trop ?) d'énergie dans la mise en avant de ce problème. Donc forcément elle s'expose, et je n'échangerais pas sa situation avec la mienne vu ce qu'elle doit subir par rapport à ce qu'elle assène.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Je trouve que dénoncer Mar_lard en faisant du Mar_lard (prise d'exemple spécifique en les grossissant) ça sert Mar_lard."
      => M'en fiche bien, j'écrivais déjà comme ça avant elle et si Zeus veut je continuerai encore après ^^
      Regarde mon article sur les marées vertes, il est environ de la même verve : http://la-bonne-fee.blogspot.fr/2011/08/sangliers-empoisonnes-en-bretagne.html Et pourtant rien à voir avec Mar_Lard ni avec les geeks.
      (non, les marées vertes c'est pas la faute des jeux vidéo ^^)

      "je trouve qu'elle a bien fait sur le fond de faire ce dossier"
      => Au moins il a fait réagir, c'est certain ^^
      Par contre, si tous ceux qui viennent de découvrir le sexisme à travers son article ne gardent QUE ce "dossier" en référence du féminisme (et c'est fort probable, puisque les médias l'ont présenté comme tel...), là c'est la cata.
      Généralisations, amalgames, utilisation de concepts ultra-douteux ("grossophobe", "homme blanc cis-hétéro", victimisation etc), y'a beaucoup mieux comme première approche du féminisme -_-

      "même si les manques dans la forme me gêne un peu"
      => Oui, moi aussi dans la forme les procès staliniens me gênait "un peu" :D

      "elle a le mérite de l'avoir fait"
      => On n'est pas à la maternelle ou à l'Ecole des Fans, on ne récompense pas le fait d'avoir essayé. De même qu'on ne récompense pas un travail uniquement parce qu'il a demandé du temps. Enfin moi je suis peu sensible à ces arguments, je juge un dossier, pas les intentions, la sympathie ou les efforts de l'auteur.
      Un jeu vidéo de merde ça reste un jeu vidéo de merde même s'il a fallu trouzemille ans pour le sortir ou que l'équipe de dév était animée des meilleures intentions.

      "son travail a été salué par de nombreux chercheurs et chercheuses spécialiste de "genre et jeux vidéo", ce qui ne me parait pas anodin"
      => Je peux te citer des chercheurs et chercheuses qui ne soutiendront pas son "travail" (une compilation hétéroclite de faits, des caricatures grossières et des jugements à l'emporte-pièce ce n'est pas un "travail" sociologique, loin de là), Daniel Welzer-Lang par exemple.

      Car il ne s'agit pas de batailles d'experts avec l'un qui a tort et l'autre raison, les avis "d'experts" divergent car ILS NE SONT PAS SUR LE MÊME PLAN D'ANALYSE, n'ont pas les mêmes corpus théoriques, voire idéologies ou buts.
      Dans les sciences sociales en particulier, et les études de genre notamment, il n'y a pas qu'une seule théorie (loin de là !).
      De même qu'il n'y a pas QUE SA VISION du féminisme, comme elle le martèle lourdement à longueur de dossier.
      Elle ne dit pas LA vérité, elle dit SA vérité, et c'est justement ce que je me suis évertuée à démontrer dans mon article.

      Supprimer
    2. (suite et fin)
      Quand elle écrit : "Les sciences sociales sont précisément cela : des sciences, pas des opinions de comptoir."
      Ah tiens ? Et moi qui croyait que les sciences - en particulier sociales - sont aussi le fruit de l'histoire, du contexte social et politique, d'idéologies diverses et variées (cf. par exemple http://www.slate.fr/story/34543/neurosexisme-etudes-con-nous-prennent-pour-connes On voit que les scientifiques n'échappent pas à leurs idéologies, au contexte social et politique, etc.)

      Ainsi, au début du 20ème siècle, des courants scientifiques classifiaient les humains en races et sous-groupes supérieurs et inférieurs.
      Mais si LA science c'est LA science et ne souffre aucune évolution ni remise en doute, comme aime à le penser Mar_Lard, alors là je m'incline. Les scientifiques du début du 20ème siècle avaient probablement raison, du coup ??

      Bref, Mar_Lard prêche pour sa paroisse féministe, moi pour la mienne, normal. Toutes les féministes - et tous les chercheurs - ne partagent pas une conscience collective comme certains insectes ;)

      "c'est quelqu'un de volontaire qui ne fait pas ça pour la gloire, et qui donne beaucoup (trop ?) d'énergie dans la mise en avant de ce problème"
      => Et moi j'ai une rage de dents et 2 mètres de cicatrices sur le corps, qu'est-ce qu'on en a à foutre ??
      On est là pour récompenser quoi ? La bonne volonté ? Les souffrances ? Non, on est là pour juger un dossier on ne peut plus bancal qui a été présenté comme parfait et indiscutable, ce qu'il n'est manifestement pas.

      "Donc forcément elle s'expose"
      => Qui lui a mis un flingue sur la tempe pour l'y obliger ?
      (les "mecs rigolards" de Gameblog probablement, huhu)
      Elle est grande, et autonome : elle peut souffler, déconnecter son PC, refuser des invit'... c'est pas Mère-Thérésa qui court les bureaux de l'ONU pour trouver les financements pour un orphelinat à Calcutta non plus, hein.

      "je n'échangerais pas sa situation avec la mienne"
      => Et ? En quoi ton empathie envers elle a un rapport avec la qualité de son dossier ?

      "ce qu'elle doit subir par rapport à ce qu'elle assène"
      => Elle doit subir quoi exactement ?
      Des contradicteurs sur l'écran de son PC ?
      Non mais faut arrêter avec les délires victimistes / empathiques mal placés.

      Supprimer
    3. "Elle doit subir quoi exactement ?
      Des contradicteurs sur l'écran de son PC ?"

      Je crois que tu ne réalises pas le comportement hostile des centaines de milliards de pixels qui assaillent quotidiennement cette pauvre femme sans défense :( Ils la suivent jusqu'à son écran personnel, dans son domicile. C'est du harcèlement et c'est grave pas bien !

      D'ailleurs, ne dit-on pas UN pixel ? C'est masculin et c'est quand même extrêmement geek puisque ça passe sa vie sur un écran ! UN polygone ? UN sprite ? Et c'est ce qui compose tout ce que nous percevons visuellement d'un jeu, si ça c'est pas la preuve irréfutable que le jeu vidéo n'offre qu'une vision masculine des choses !

      De toutes façons, c'est décidé : je vais arrêter le jeu vidéo. J'en ai marre de me prendre des quenelles sans m'en rendre compte et j'ai trop peur d'en distribuer sans le vouloir.

      Un jour tu es un enfant innocent de huit ans. Ta mère, une pauvre femme totalement incapable de réaliser la portée de son geste t'offre le jeu Kirby's Dream Land pour te féliciter de ta réussite scolaire. Et là, c'est le drame.
      Tu te fais formater dès le premier boss, symbole de puissance, d'autorité, de droiture puisqu'en l’occurrence il s'agit d'un arbre, mais aussi de développement, de croissance, d'accomplissement, il pousse jusqu'au ciel. Mais quel est la grande particularité physique de ce boss ?

      Un nez qui a une putain de forme phallique !

      À compter de ce point, c'est l'escalade. Rapidement, tu t'identifies à Kratos. Fatalement, tu te retrouves à envoyer des photos de tes parties génitales à des femmes faibles et innocentes croisées sur Call of Duty. Tout ça à cause de Nintendo.

      Je crois que je vais me mettre à la broderie ou au crochet, ça ne m'intéresse absolument pas mais ce sont des trucs de gonzesses, ça doit être plus sûr.

      Supprimer
    4. Pas compliquée sa compile, elle reprend tous les évènements amplement couverts outre atlantique par ses camarades radfem américaines, tout ce qu'elle dit a déjà été formulé sur des blogs et réseaux sociaux, c'est un "travail" pré-mâché, sur fond de réthorique "social justice" US. Ce discours n'est pas très présent sous cette forme en France, l'apologie victimaire, l'hyper essentialisation des comportements sexués (sur fond de théorie des genres, de grands acrobates)et ethno-culturels, c'est ce que veut importer Mar_lard. Les dérives de cette idéologie sont extrèmement inquiétantes, je conseille à ceux qui n'ont pas peur de l'anglais et de potentiels traumatismes au cerveau d'explorer la section "srs" de reddit (srsdiscussion, srswomen) pour constater les effets de cette école de pensée dans un environnement hermétique.

      Supprimer
  4. Tiens, moi aussi je vais donner mon avis, et vous faire part du peu d'expérience que j'ai du sexisme, à bientôt 41 ans, avec (entre autre, mais c'est un détail) 9 ans d'armée à mon actif.
    En plus ça tombe bien parce que je suis d'accord avec toi.

    D'une part je trouve l'article subjectif en ce sens qu'il stigmatise une communauté précise alors que le sexisme est partout. Même si cette communauté n'est pas exempte de tout reproche, loin s'en faut.

    Je trouve que le ton trollesque de cet article (que j'ai lu en entier) décrédibilise complètement le message (pourtant essentiel et pertinent). Et que ça fout toute l'argumentation en l'air.

    Mais ce qu'il y a pour moi de plus choquant dans cet article, au-delà de la subjectivité, au-delà de la rancoeur palpable, c'est que le message est "dénoncez les connards, défendez les filles, ne restez pas passif quand vous êtes témoins de ces comportements" (et encore une fois, c'est un message on ne peut plus pertinent).

    Mais nulle part (ou si peu que ça passe inaperçu) elle ne s'adresse aux "victimes" en disant "bordel, défendez-vous, arrêtez de vous laissez faire, parce qu'en ne rien faisant vous envoyez le message implicite que c'est normal".

    Comme si c'était *de base* inenvisageable qu'une femme se rebiffe et se fasse respecter. Comme si on était toutes de pauvres petites choses fragiles incapables de nous défendre nous-même et de remettre en place un dalleux, ou simplement de changer de chan/serveur/team/guilde en étant condamnées à subir les humiliations des vilains machos bouh bouh. Condamnées à attendre désespérément qu'un preux cyber chevalier vienne défendre notre vertu. ET ÇA C'EST PROFONDÉMENT SEXISTE.

    Alors okay, je mesure 1.72m, je suis un garçon manqué (mais une fille réussie), j'ai une grande gueule et le gabarit qui va avec. Mais même sans ça, des serveurs IRC, guildes, maps, teams, forums y'en a des MILLIERS. Si celui sur lequel tu es te plaît pas, change. Si tu choisis de rester à un endroit où tu n'es pas bien, te plains pas, assume.

    Et entre nous, je pense que le fait de ne pas avoir été victime de ce genre de comportement (ou très peu/pas longtemps) sur internet ou ailleurs, ça n'est pas seulement une question de chance ou de grandegueulisme. C'est une question de respect de soi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. => nulle part (ou si peu que ça passe inaperçu) elle ne s'adresse aux "victimes" en disant
      "bordel, défendez-vous, arrêtez de vous laissez faire, parce qu'en ne rien faisant vous envoyez le message implicite que c'est normal"
      Si si, elle conseille le signalement aux modos (lesquels doivent pondre 20 lignes à chaque fois pour trouver grâce à ses yeux http://cafaitgenre.files.wordpress.com/2013/02/david-baumgart-response-to-kitchen-joker.png?w=610&h=987 ) et la distribution de cartons jaune et cartons rouge.
      o.O
      J'imagine si Guy Georges avait fréquenté les conventions ; le jour de l'arrestation, les gendarmes : "Vous avez une sacrée collection de cartons rouges dites donc !" huhu


      Et bien d'accord avec toi sur le reste de ton commentaire :)

      Supprimer
  5. Il est bien cet article, ca claque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bien ce commentaire, ça claque ! :D

      Supprimer
  6. J'ai envie de dire enfin, mais surtout merci. Enfin un article qui démontre avec brio les dérives d'un féminisme de bas-étage intellectuel. Merci de l'avoir fait avec un humour aussi mordant qui accompagne une lecture très agréable.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cet article, c'était fort rafraîchissant !

    RépondreSupprimer
  8. Excellent article. Clair et concis. C'est peut-être le meilleur article que j'ai lu sur le sujet car il va directement à l'essentiel sans passer par le catalogue. Il est aussi très drôle.

    Je vais d'ailleurs le mettre dans les conseils de lecture de mon propre article.

    Merci de me montrer que je n'suis pas seul. Infiniment.

    RépondreSupprimer
  9. Très bon (et amusant) post qui montre bien toute la malhonnêteté intellectuelle de mar_lard (ce qui ne change rien au problème cela dit, mais ça ne l'aide en rien non plus... ooops je suis un mâle blanc CSP+ en train de dire aux féministes ce qu'il faudrait qu'elles fassent... JE JOUI DE MON PRIVILÈGE !)

    Bien joué !

    PS: Ce mec était peut-être un connard aigri, mais il avait visiblement bien compris la stratégie de victimisation :D https://twitter.com/Mar_Lard/status/318424120440270848

    RépondreSupprimer
  10. Moi je vais parler de ma petite personne parce qu'au fond, il n'y a qu'elle qui m'intéresse.
    Je voulais te dire merci pour l'article et plus particulièrement pour le passage sur "l'homme blanc hétéro". Je dois dire que je me range sans difficulté dans cette catégorie, et en plus j'ai eu une vie facile avec un cadre de vie saint et aimant. Du coup, à force de me faire traiter de raclure emplie de haine par Mar_Lard et bon nombre de ses défenseurs, ça a fini par me faire beaucoup de mal.
    Alors c'est évidemment bien loin des situations ignobles auxquelles doivent faire face les personnes évoquées dans vos articles, et sans aucun doute vous-même (et comme tu le dis, je devrais peut-être faire un effort pour cesser de jouer la victime et encaisser pour mieux rendre les coups) mais ça n'empêche que, aussi minime qu'elle soit, je ne veux pas faire comme si cette douleur n'existait pas et ça la soulage pas mal de lire ce que tu as écrit, de se sentir un peu "défendu".

    Donc... voila voila...

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cet article.
    Tu as mis les mots sur ce que je n'arrivais pas à exprimer, comment fais-tu ? O.O
    Je partage ton article, pour faire du bruit, et qu'on parle de toi dans les media ! :D
    @++
    Meg :D

    RépondreSupprimer
  12. J'adore ;) drole et percutant, je suis fan ;p

    RépondreSupprimer
  13. Superbe article qui dévoile toute la médiocrité et la haine de Mar_Lard. Merci de mettre en exercice tes compétences d'analyses sociales pour éclairer les gens perdus dans ces manipulations médiatiques (alias buzz).
    Le sexisme c'est mal, mais le militantisme bas-de-front et manipulatoire c'est pire !

    P.S. Ton parcours n'est pas des plus aisés mais est néanmoins véritablement porteur d'espoir, et pour cela : merci.


    Maintenant juge moi sur mon ton paternaliste car je suis un homme blanc hétéro. :(
    (hinhinhin)

    RépondreSupprimer
  14. Je suis une fille, geek, persécutée et... Ah non.
    Mais j'ai aimé cet article, et je te fais une déclaration de like au passage!

    RépondreSupprimer
  15. Bravo, et merci. Merci 1000 fois de montrer qu'on peut être féministe sans penser comme Mar_Lard. Merci de montrer que la communauté geek n'est pas aussi vérolée qu'elle le laisse entendre, merci de montrer que tout ceci n'est que de la généralisation trop rapide.

    J'avais(timidement) essayé de publier le même type d'article il y a peu (je sais, la pub c'est mal):
    http://blogkokoro.wordpress.com/2013/03/28/sexisme-chez-les-geeks-comment-vous-convaincre-que-vous-etes-maladeet-comment-ne-pas-y-remedier/

    Encore Merci.

    RépondreSupprimer
  16. Merci, le dossier de canard pc avait fini de m'achever, en tant qu'homme blanc hétéro je rageais d'être la source de tout les maux de la terre et n'osait plus lancer le moindre jeux sous peine de porter préjudice a la gente féminine.
    Moi qui considérai les feministes comme la pire des choses qui soient arrivé aux femmes ces 10 dernières années je me rends compte que si des gens comme mar_lard faisait moins de bruit, on arriverait mieux a entendre les gens censés comme vous et je reprendrais espoir et respect pour cette cause!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh... le dossier de Canard PC je le trouve plutôt bon, il rappelle, de manière plus "posée" que Mar_Lard, que le milieu JV/geek n'est PAS exempt de sexisme, et que bien des femmes en font les frais.
      Si le dossier de Mar_Lard a une qualité, c'est bien celle-là, et elle est de taille : avoir montré, mis en avant, que le sexisme existe AUSSI dans le milieu JV/geek, au travers de nombreux exemples, et variés.
      Le dossier de Canard PC emboite le pas, et si je suis en désaccord avec quelques propos ou détails (mais ce n'est que mon avis que je partage avec moi-même et non une vérité absolue, je l'rappelle), dans l'ensemble il est plutôt bon, et ne nie pas le sexisme - tout en évitant de (trop) tomber dans la caricature.

      Quant au féminisme.
      On ne peut PAS dire que ce soit la pire chose qui soit arrivée aux femmes, hey oh ! Faut pas pousser. Mais je pense comprendre ce que tu veux dire, en lisant la suite de tes propos.
      Ce que tu déplores, c'est "l'image" du féminisme véhiculée dans les médias, journaux, émissions ou débats télé, où on entendra bien plus souvent UN discours féministe aux dépens de nombreux autres. Et ça c'est regrettable en effet.

      Néanmoins, ce n'est pas une raison ou "excuse" suffisante pour jeter le bébé avec l'eau du bain : le problème ce n'est évidemment pas "le féminisme".
      Et quelles que soient les luttes, causes, combats, c'est à tout un chacun de s'informer, tout en conservant son esprit critique (ça évite le syndrome du "Zèle du nouveau converti", qui adhère "abusivement" à une cause comme on kiffe un groupe de musique, en mode fanboy/fangirl total).

      Les moyens de s'informer, voire de se former (se forger une opinion et non un simple avis), sont nombreux : y'a Internet bien sûr, et puis aucuns barbelés ni miradors n'entourent les bibliothèques ni les librairies, vous pouvez y aller sans danger :D
      La télé et les services de VOD regorgent aussi de mille et un documentaires et reportages formidables, sur trouzemille sujets : faites-vous plaisir :)

      (et n'oubliez pas d'être / devenir écolo, bordel de nouille ! Quand on sera tous et toutes libéré-e-s de nos aliénations et oppressions - mais qu'on vivra sur un caillou radioactif - on aura l'air bien cons-connes. Et on aura pas que l'air de l'être, d'ailleurs.)

      Supprimer
  17. Ce qui me choque avec cette histoire de cartons, c'est que le vert t'indique clairement que tu devrais t'estimer heureux de ne pas en recevoir un jaune ou rouge à la place, t'es un mâle donc tu mérites d'être puni mais ça passe pour cette fois. Genre t'as tiré ton carton au loto.

    "You should be happy you got a card and not a punch in the face" Protip : un coup de poing dans la gueule est toujours plus efficace. A la limite tu peux mettre une grosse tarte et faire bouffer le carton au type, histoire d'être sûr qu'il ait bien compris le message.

    RépondreSupprimer
  18. Vraiment un très bon article, bravo. Et comme mentionné plus haut, oui c'était tout de même important qu'une femme montre son désaccord sur ce sujet. J'ai essayé maintes fois de débattre, et le simple fait que j'étais un homme semblait d’emblée me discréditer. Il y a une sorte de féminisme "extrémiste" comme je m'amuse à l'appeler, qui, au final, ne sert qu'à tout rejeter sur l'homme. Combattre une discrimination en discriminant... La citation de Christiane Collange résume très bien tout ça au final. Bon choix ;).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La citation de Christiane Collange résume très bien tout ça au final. Bon choix ;)"
      Il m'a semblé aussi ;)

      Supprimer
  19. Alléluia !
    Enfin un contrepoint intelligent, constructif et réaliste à l'article nauséabond de Mar_lard !

    Dès le début, cet article m'a mis mal à l'aise. Non pas par ce qu'il dénonçait ou parce que je me sentais visé d'une quelconque façon mais plutôt par la mauvaise foi évidente et par le point de vue particulièrement nauséabond de l'auteur.
    Amalgames et généralisations faciles, mauvaise foi évidente, manie impressionnante à chercher le moindre détail sujet à une controverse plus que subjective, raisonnement binaire bas du front (si t'es pas avec moi, t'es forcément contre moi) et, une fois son pavé pondu, une incapacité impressionnante à accepter la moindre critique ou remise en question (son twitter est particulièrement édifiant). Cependant hormis enfoncer des portes ouvertes et le faire de la pire manière qui soit, son pavé ne fait pas grand chose. Bon, évidemment, mon point de vue doit être particulièrement biaisé, je ne suis qu'un "geek blanc mâle cis-hétéro vaguement cynique"

    Dans tous les cas, merci ! Merci de ne pas te conforter au troupeau de "féministement corrects" qui naviguent dans son sillage pour ne pas se faire taxer de misogyne patriarcal/sexiste paternaliste/traîtresse à la cause féministe cherchant à entrer dans le moule patriarcal (rayez la mention inutile) avec une mention spéciale à @alda pour son billet spécial "je surfe sur la vague histoire de faire genre" particulièrement opportuniste, snob et condescendant (cf https://twitter.com/meduzen/status/326029472451149826/photo/1 et son "je débat qu'avec les gens intelligents par mail et pas avec des trolls reac en public"... Priceless :') )
    et surtout merci d'apporter un point de vue différent et de montrer qu'on peut s'impliquer dans une cause sans être un putain de fanatique à oeillère obtus et borné. Ça commence a sérieusement manquer sur la scène publique ces derniers temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "montrer qu'on peut s'impliquer dans une cause sans être un putain de fanatique à oeillère obtus et borné. Ça commence a sérieusement manquer sur la scène publique ces derniers temps !"
      Tu m'étonnes, ça devient carrément inquiétant et dangereux. Bien d'accord avec toi sur ce terrible constat -_-

      Supprimer
  20. Pour avoir été aussi victime du sexisme chez les "geeks", je suis parfaitement d'accord avec toi : le sexisme est partout et pas que dans cette communauté.
    Il est en revanche bien de le dénoncer, même si je n'aime pas cette tendance qui consiste à nous présenter comme des victimes. Faire un petit coup d'électrochocs à ces messieurs, bien ; mais je ne pense pas que nous soyons plus malheureuses ici qu'ailleurs. Je travail dans un milieu masculin, je dois à chaque fois faire mes preuves, une fois que c'est fait c'est terminé ( quand on continue à se foutre de moi c'est généralement que je suis mauvaise :p ).
    Des gars lourds et irrespectueux, j'en vois partout et je dirais que là ou il y'en à le moins c'est dans ce monde geek.
    Et oui le privilège de se faire peloter quand on ne le veut pas, de subi les phases mysogines de gros lourd n'est pas uniqueent reservé à ce milieu. Il suffit de lire des témoignages sur les sorties en soirée, le monde pro,... Le sexisme se généralise et n'est pas la panacée de ce milieu.

    Je tiens également à signaler un comportement assez fréquent : celui du chevalier servant. Pour résumer aussi trivialement que certaines : une fille= rare = princesse. Pq si il y a des gros misogynes, j'ai rencontré beaucoup plus de mecs qui prenaient soin de moi et me traitait telle une princesse ( Mario qui sauve Peach est il si négatif ? ). C'est sure ça reste moins en tête que le grop lourd.

    Pour ce qui est du sexisme dans les jeux vidéos, j'ai été la première à faire la gueule quand Lara a perdu en tour de poitrine, et je choisis toujours un perso masculin quand je joue, pq ? Je ne sais pas.
    Et pour ce qui est du cliché de la dame en détresse, commet dire... Je ne me suis jamais sentie offensée. Je dois surement ne pas être assez sensible.

    Merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "un comportement assez fréquent : celui du chevalier servant. Pour résumer aussi trivialement que certaines : une fille = rare = princesse (...) C'est sure ça reste moins en tête que le gros lourd"
      C'est vrai !, mais le "chevalier servant" peut aussi être bien lourd parfois... Lis "Poire, le nice guy : portrait-robot" ;) http://lesquestionscomposent.fr/poire-le-nice-guy-portrait-robot/

      "j'ai été la première à faire la gueule quand Lara a perdu en tour de poitrine"
      Perso, j'ai pas fais la gueule, mais je ne me suis réjouie non plus : ça n'a rien d'une "grande victoire contre le sexisme" non plus ; le féminisme ça se résume pas à la taille des boobs, faut pas déconner. J'en ai rien à carrer de la taille de boobs de mes persos, franchement. Mario aurait des boobs énormes, ça m'empêcherait pas d'y jouer. Faut arrêter les fixettes sur les boobs et leur taille, hein. Lâchez la grappe aux boobs, c'est encore le meilleur service à leur rendre :)

      "je choisis toujours un perso masculin quand je joue, pq ? Je ne sais pas."
      Hé ben pose-toi la question ^^
      Car il se pourrait que ce soit parce que tu as intégré un cliché sexiste de base, vraiment véhiculé partout partout, du genre "les mecs c'est + cool que les meufs", ou un truc de ce goût là.
      Ce serait dommage de ne jouer qu'un seul type de perso, quand les dév' se cassent le cul à essayer de nous offrir plein d'options pour les personnalisations ;)

      Et si tu préfères les persos masculins parce que, autre stéréotype sexiste, les hommes incarnent la force et la puissance, c'est un peu très beaucoup embêtant...
      Attention à essayer de "bien" comprendre ce que je dis :
      * il n'y a aucun mal à vouloir s'identifier à un personnage fort, puissant, violent ou brutal
      * mais ce qui est "mal", c'est d'associer ces caractéristiques à des hommes uniquement ; ce qui est sexiste, c'est de refuser ces caractéristiques aux femmes.
      Ca suppose que seuls les hommes pourraient être forts, puissants, violents (et bricoleurs, et fans de tuning et de foot, etc). Et c'est quand même vachement limité comme manière de voir le monde...

      Tu peux préférer les persos masculins pour d'autres raisons. Par exemple, parce que tu t'identifies aux victimes de ton perso masculin, et trouve du réconfort à incarner - pour une fois - "le bourreau" l'agresseur, et non ses victimes. Un genre de "revanche sur la vie" par jeux vidéo interposé. Mais là on arrive à des concepts psychologiques et cognitifs précis, ce n'est pas une analyse à balancer à l'emporte-pièce comme une vérité absolue et universelle, comme se plaisent à le faire certains psys de comptoir autoproclamés. Il y a des joueurs et joueuses à qui cette analyse s'applique, et d'autres pas, ce n'est pas quelque chose de généralisable et applicable à tout le monde.

      Enfin, on peut aussi préférer les persos de JV masculins pour plein d'autres raisons : à cause des coupes de cheveux, tenues, voix, cicatrices ou tatouages, tout un tas d'options qui diffèrent encore (pas toujours mais souvent) en fonction du choix du sexe du perso. Face à la non-possibilité de pouvoir créer un perso JV féminin avec des attributs "sensés" appartenir à l'autre sexe, on peut "se rabattre" sur le choix d'un perso masculin.
      La faute aux dev' et éditeurs, qui ont bien du mal - pas tous m'enfin un bon paquet - à sortir de vieux clichés et images d'Epinal.

      Et puis, on peut aussi toujours choisir le même style de perso JV, et jouer comme on a envie, sans en faire un enjeu de société majeur à chaque fois. Disons que ce serait bien d'avoir le droit de jouer comme on veut, sans passer nécessairement sous le microscope d'un psy, d'un sociologue, ou de l'oeil averti de tant de gens bien intentionnés et décidés à combattre la violence dans les jeux vidéo - par exemple.

      Supprimer
  21. Bravo pour cet article qui vous vaudra à coup sûr d'être tondue à la libération 3.0!

    Je vous recommande d'ajouter à la liste de lecture l'ouvrage de Nina Power : "La femme unidimensionnelle" ( http://www.amazon.fr/La-femme-unidimensionnelle-Nina-Power/dp/235096048X). Mar_Lard et d'autres pourront trouver un peu de sens à cet historique des mouvements féministes, et les étapes de dérives d'une vague à l'autre.

    Merci encore.

    RépondreSupprimer
  22. Bon, je me répète un peu et tu connais ma position mais c'est un excellent article.

    Le premier reproche à faire à Mar Lar, c'est qu'elle se prend beaucoup trop au sérieux.
    Et qu'elle n'a pas d'humour.

    Après je vais pas paraphraser sur son incapacité à être correcte et juste.

    Bref, si il y'avait plus de féministes dans ton genre, j'éviterais de les cataloguer comme casse-couille incapable du moindre recul et bouffi d'auto-suffisance et de bienséance.

    RépondreSupprimer
  23. GG WP.

    Enfin un article anti-Mar_Lard que je suis pleinement contente de partager. >_>

    RépondreSupprimer
  24. Merci, bonne fée, cet article m’a fait rire. Beaucoup. Et il est, contrairement aux apparences, fort bien charpenté et argumenté.

    Ça fait du bien.

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour cet article ! J'en ai assez de devoir dialoguer avec des personnes qui ont pris les articles haineux de Mar_Lard pour la Bible, qui, comme cette dernière, comportent son lot de malhonnêteté. Désormais, je me contenterai de leur partager votre article ! Ce que je vais faire tout de suite :)

    RépondreSupprimer
  26. "Une gameuse ne peut-elle pas se faire envoyer paitre vertement parce qu'elle serait super emmerdante, éventuellement ?"

    LA phrase qui résume parfaitement je trouve. Très beau dossier bravo !

    Etre féministe et foncer dans le lard (sans mauvais jeux de mots)c'est utile mais risqué.
    Etre féministe et réfléchir avant de parler et surtout à, "comment" parler, c'est mieux et plus efficace.

    Expérience personnelle d'un joueur (mâle) de mmo :
    En 3ans j'ai rencontré beaucoup de gameuses, j'en citerai 2 parmi elles :
    - La première m'a appris à jouer et dirigeait parfaitement des groupes de 25 personnes (dont une majorité de "mâles") avec réflexion, autorité, sagesse et sans aucuns problèmes.
    - la deuxième était une "emmerdeuse" (comme tu le dit) qui ne réfléchissait pas avant de parler et ne pensais qu'à sa petite personne.
    La deuxième a été exclue de la communauté, non pas parce qu'elle était une femme, mais parce qu'elle était une emmerdeuse. Les autres femmes du groupe sont restées, se font respectées et le vive bien.

    RépondreSupprimer
  27. "grossophobe" techniquement fait que 19 points, si on compte pas le Scrabble. Donc sur un mot compt triple, moins de 60 points, s'pas non plus la folie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dis que c'était utile, pas que la victoire était assurée ;)

      Supprimer
  28. J'ai environ 10 années de MMO, je n'ai jamais repéré une seule fois le comportement décrit dans "le dossier".
    Et des filles qui TS y'en a plein. Et de la drague et du charme ? Oui y'en a plein aussi. C'est triste de voir que certain(es) voudraient seulement être asexuées.

    Sa communauté, on la choisit, soit parmi les boulets, soit parmi les gens biens. Je crois aussi que les boulets ont naturellement tendance à se regrouper entre eux, ceci pourrait expliquer bien des choses ;)

    Bref, ça fait plaisir de voir enfin quelqu'un qui réfléchit dans un monde de plus en plus anxiogène, ou péter devient un acte d'agression à caractère discriminant.

    RépondreSupprimer
  29. Enfin, ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule femme et dite "geek" à ne pas trouver que le milieu du JV est rempli d'hommes sexistes qui n'en veulent qu'a mes attributs. Ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule femme à avoir "subit" des remarques sexistes sans pour autant avoir été offensé jusqu'à rester enfermé seule chez moi pour ne plus voir ces "gros dégueulasses".

    Le gros problème de l'article cependant est la "méchancetée" envers Mar_Lard. Certes, je ne suis pas totalement d'accord avec elle, mais ce n'est pas une raison pour la démonter comme cela. Sur le fond, elle n'a pas absolument tord, il faudra bien un jour ou l'autre qu'on arrête de retrouver dans la majorité des jeux des filles qui se battent à moitié à poil.

    Mais après, nous sommes d'accord, il faut arrêter de parler de sexisme "dans les jeux vidéo" et se rendre compte que s'il y a du sexisme ici, c'est parce qu'il y en a partout ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le gros problème de l'article cependant est la "méchancetée" envers Mar_Lard"
      Alors là non, je ne suis pas d'accord.
      Mon article n'a rien de "méchant". Les gens voient de la méchanceté et des discriminations partout - génération de pacifistes élevés à la contestation "légale" et proportionnée, à s'offusquer d'un pet ou d'un rot... Non moi je suis old-school de ce côté là, désolée ^^ Je ne confonds pas l'irrévérence, la vulgarité ou l'ironie comme des synonymes évidents de méchanceté.
      La méchanceté, c'est autre chose. Des trucs du genre "Tellement t'es imbaisable il faudrait être triso et bourré pour te passer dessus". Ça, c'est de la méchanceté.

      Mon article n'a donc rien de "méchant" envers Mar_Lard
      "Pas sympa", éventuellement. Mais c'est autre chose ^^ Et rien ne m'oblige à être sympathique envers elle, ou envers qui que ce soit d'ailleurs.

      Supprimer
  30. Hello,
    très bon article.
    Personnellement, j'avais tiqué sur le sexisme chez les hackers et j'en avais fait mon miel => http://www.hackersrepublic.org/culture-du-hacking/une-certaine-idee-du-feminisme

    J'apprécie le fait que tu sortes du schéma qui consiste à dire que toutes les femmes sont des victimes innocentes et pures et que les hommes sont tous des salopards, violeurs et cannibales en puissance (oui je caricature si je veux).

    En tout cas merci d'avoir mis les pendules à l'heure.

    RépondreSupprimer
  31. Super article, très agréable à lire.

    RépondreSupprimer
  32. Je suis une fille et je te remercie profondément !

    RépondreSupprimer
  33. Permettez moi ma chère de vous embrasser (sans aucune arrière pensée n'en déplaise a certaine...) parce que des gens qui ont du recul et qui ne catalogue pas les autres en mode binaire ça manque, et ça fait plaisir de voir une féministe qui ne prend pas la posture de défense aggressive automatique (hein mar_lard !).

    Signé: Un hétéro blanc :/

    RépondreSupprimer
  34. Merci pour cet article qui ose critiquer Mar_Lard sur un sujet précis, mais aussi le féminisme 2.0 en général dans ce qu'il a de plus approximatif et de moins glorieux.
    En plus d'être drôle, l'argumentation est plus convaincante que tout ce qu'il m'a été donné de lire sur le sujet... Vous aussi, vous allez recevoir "de nombreux messages d’approbation mais surtout [...] de gratitude" !!

    Merci aussi de réhabiliter l'homme-blanc-cis-hétéro qui serait responsable, à en croire certain-e-s, de tous les malheurs du monde, au premier rang desquels la "rape culture" et tous ses avatars... (Je me demande souvent si les pseudo-féministes qui adhèrent à ces conceptions misandres et paranoïaques croient vraiment à leurs théories. Si elles ne se complaisent pas dans leur posture de victime réelle ou perçue comme telle.)

    Je suis une fille, non-hétéro. Ouf, cela me donne un peu de légitimité pour rejeter en bloc Mar_Lard et sa bande, puisqu'elles ne semblent pas accepter les remarques des hommes. Elles sont bien trop aveuglé-e-s par leur idéologie pour percevoir leurs propres faiblesses ; elles ne supportent pas la critique, et encore moins la remise en cause de leurs méthodes douteuses ou malhonnêtes lorsqu'elles le sont (et elles le sont presque toujours).
    Au contraire, votre article me semble être plein de bon sens et il a le mérite de ne pas se prendre au sérieux, tout en donnant à penser. D'autres commentaires avant moi l'ont très bien exprimé.

    Alors, n'en déplaise à Mar_Lard et à tous ses fans transis qui souscrivent à 100% à ses conclusions hâtives (et qui produisent leurs propres inepties conceptuelles), votre article prouve - et il y en avait bien besoin - que les féministes bornées qui pullulent sur Twitter n'ont en rien le monopole de la cause. Merci encore, je commençais à désespérer !

    Finalement, ma seule réserve à l'égard de cet article, c'est la référence à votre parcours personnel digne d'admiration : le discours est très convaincant, même sans cela. Bon courage pour la suite, et au plaisir de vous lire à nouveau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "ma seule réserve à l'égard de cet article, c'est la référence à votre parcours personnel"
      Pour tout dire, je m'en serais bien passée. J'ai hésité longtemps à inclure - ou non - ce paragraphe. Et je doute encore de sa "place" dans cet article, voire sur ce blog.
      Si j'avais voulu étaler mon parcours et mes "champs de compétence", je l'aurais déjà fait dans le billet d'introduction du blog, dans lequel je me "présente".
      ( http://la-bonne-fee.blogspot.fr/2011/04/human-et.html )
      Je ne l'ai pas fait. À la place, j'ai préféré raconter une (incroyable ^^) histoire qui expose ma vision du monde, et me ressemble, tout simplement.

      Si j'ai apporté ces précisions sur mon parcours dans cet article, c'est par anticipation des critiques et réactions qu'on a vu fleurir dès lors qu'on osait ne pas être du même avis que Mar_Lard et ses acolytes :
      - paternalisme, mansplaining
      - "t'es pas concerné-e, t'as jamais souffert de discriminations ou de problèmes dans la vie"
      - "t'es idiot-e, inculte, t'y connais rien au féminisme et à l'antisexisme, c'est un sujet que tu connais pas"
      (liste non exhaustive)
      J'ai donc jugé utile de préciser mon parcours, puisqu'il faut apparemment répondre à un certain nombre de critères (sexe, CSP, couleur de peau, avoir déjà souffert ou avoir été confronté aux discriminations) pour prétendre au droit d'ouvrir sa gueule.

      "et au plaisir de vous lire à nouveau !"
      Merci ! :)

      Supprimer
    2. Bon article, bien argumenté.
      J'apprécie comme beaucoup de lire un avis ni niais, ni agressif.
      Je suis moins preneur de la longue liste de quotes commentés qui suit, mais j'aime bien ta citation de conclusion. De toutes façons, merci pour tes lumières et ta manière décontractée de revenir sur cette polémique.
      Je rebondis sur ton article précisément ici, parce que je trouve ta remarque ci-dessus (pertinence de la description du parcours personnel) assez utile et de nature à désamorcer les reproches de ceux qui te taxeraient de prétention mal placée. Je trouve que tu devrais insérer un lien entre ce passage de ton intro et ton commentaire, en tout cas.
      Bonne continuation pour ton blog (que je découvre) et au plaisir de te lire (je vais de ce pas enchaîner sur les autres articles).

      Supprimer
    3. T. "je trouve ta remarque ci-dessus (pertinence de la description du parcours personnel) assez utile et de nature à désamorcer les reproches de ceux qui te taxeraient de prétention mal placée. Je trouve que tu devrais insérer un lien entre ce passage de ton intro et ton commentaire"

      => Bien vu, merci :) J'ai ajouté une "mise au point" à la fin du billet ;)

      Supprimer
  35. Si tu es idiote, alors je le suis aussi. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je savais pas que mon statut de geekette, gameuse et rôliste était une tannée, enfin pas avant que mar_lard débarque et que je sache qu'en aimant les boobs et les babes j'étais une idiote.

    RépondreSupprimer
  36. Je ne connaissais même pas Mar-lard et ses théories fumeuses, mais ton billet me semble tomber sous le sceau salvateur du bon sens. Ça fait plaisir de constater qu'il y a encore des gens (hommes ou femmes, donc) qui font un peu marcher leur esprit critique.

    RépondreSupprimer
  37. J'ai pris plaisir à vous lire :)

    RépondreSupprimer
  38. Cet article est brillant. Merci beaucoup, on a besoin de femmes comme toi pour avoir un autre son de cloche, étant donné que toute réponse du berger à la bergère (:P) est forcément inspirée par le vil instinct patriarcal: il faudrait forcément avoir des ovaires pour parler féminisme.

    RépondreSupprimer
  39. Je viens de découvrir ton blog, grâce à un ami et j'ai lu ton article, Franchement, je suis agréablement surprise, j'ai encore eu peur d'une généralisation comme on en lit partout ces temps ci, mais je ne suis pas mécontente d'avoir lu jusqu'au bout, ce très bon dossier. Je me suis aussi attardée sur ton article concernant l'assistance sexuelle. Des réflexions, une "plume" (ou un clavier) très agréable à lire, j'en suis fan!

    RépondreSupprimer
  40. Merci et bravo pour ton article que j'ai partagé également.

    Je suis contente qu'une fille ait publié un billet qui va à l'encontre de ce qu'à pu dire Mar_lard, car cette dernière mettait toutes les filles dans le même panier, et malheureusement (ou heureusement) je ne me reconnaissais pas dans ces propos. Et j'étais de plutôt agacée de voir des raccourcis faits, des amalgames entre des théories, des mots des concepts etc.

    Personnellement je fréquente beaucoup les forums de jeux vidéo et je ne me suis jamais faite insulter, rabaisser ou malmener en raison de mon pseudo féminin et donc par rapport au fait que je sois une fille; même chose lorsque je joue en ligne avec un micro. Ce ne sont pas des choses que j'ai connu.

    Donc je trouve ça cool d'avoir un autre point de vue sur ce débat et ça permet de se reconnaitre un peu en lisant ton article.
    Merci (^.^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Personnellement je fréquente beaucoup les forums de jeux vidéo et je ne me suis jamais faite insulter, rabaisser ou malmener en raison de mon pseudo féminin et donc par rapport au fait que je sois une fille; même chose lorsque je joue en ligne avec un micro. Ce ne sont pas des choses que j'ai connu."

      Cela ne m'étonne pas ;)
      Lis donc : Domination masculine : le grand écart entre théorie et pratique => http://www.philomag.com/blogs/feminin-singulier/domination-masculine-le-grand-ecart-entre-theorie-et-pratique

      Et merci à toi pour ton commentaire :)

      Supprimer
  41. J'ai beaucoup ri en lisant ton article parce que tu soulignes avec tellement de sarcasme le principal écueil de l'article de Mar_Lard, les généralités. Faut avouer, la quantité d'exemples qu'elle présente est colossale... mais la communauté geek, si elle existe, et le monde culturel geek, à fortiori, sont plus vastes.
    Derrière un écran, on n'est qu'une voix ou un avatar : qu'est-ce qui permet de dire que le joueur qui méprise et dénigre les filles (et les joueuses, au passage) n'est pas issu d'une minorité ethnique ?
    D'autant que, Mar_Lard incarnant une forme de radicalisme féministe (et toi une autre, à mon sens), les femmes sont d'après elle forcément des victimes : les femmes qui se complaisent dans un profil superficiel et futile ne sont-elles pas autant de défenseurs du statut-quo patriarcal qui regarde avec dédain leur genre et ses "faiblesses morales, intellectuelles et physiques" ?

    Bref, ton article est très sévère, d'autant que, en totale contraction avec le sien, Mar_Lard dit un peu partout vouloir juste faire des jeux vidéo, et ne pas s'impliquer dans le féminisme (pourquoi continue-t-elle à relayer les exemples de sexisme geek au lieu de se décharger de cette lutte au profit de celles qui veulent la mener ?), et n'assume que le fait d'avoir voulu importer en France un débat qui ne s'y trouvait pas (autrement dit, ouvrir les yeux et les consciences... à elle seule).
    Bon, je dis pas que je suis plus d'accord avec son article, le propos et la fin sont bons, mais les moyens... tiens, pour ta peine, j'vais chercher comment m'abonner ici ou mettre ton site en marque-tapage, davantage de références et de lectures féministes me feront pas de mal. Encore merci pour les fous rires :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a un onglet "Devenir membre" en haut (touuut en haut) du blog.
      Et y'a des bidules-trucs pour s'abonner par flux RSS ou par e-mail, dans la barre latérale.
      À ton service :D

      (et merci pour ton commentaire, évidemment)

      Supprimer
  42. Mar Lard me pose un problème depuis le début: celui d'être entièrement d'accord avec une sale conne. Voir même à concevoir de la gratitude (parce qu'avant de la trouver niveau féminisme je partais du fond de l'ignorance) pour quelqu'un dont la personnalité m'ulcère par ailleurs (qu'elle ose te reprocher le "quote to quote" alors qu'elle fait ça toute la journée quand elle s'engueule avec quelqu'un...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'userais pas des mêmes qualificatifs que toi (parce que l'injure est une arme que je me garde pour les grandes occasions, et les fois où dire un truc intelligent prend trop de temps), mais oui il semble que bien des gens se sont retrouvés disons "ennuyés" par le fait d'adhérer au constat (oui il y a du sexisme et il faut s'en défaire) sans adhérer au reste.
      Il n'était pas possible de dire "D'accord, mais" sans en prendre plein la gueule (de la part de quelqu'un qui se plait de s'en prendre la gueule, hm).

      Supprimer
  43. Mais quel ramassis de stupidités sans nom.
    Mais quelle absence totale de méthode et de réflexion.
    Pour un article qui reproche à quelqu'un d'autre de ne pas être méthodique et de ne pas apporter de "vraies informations", c'est le comble du comble ! Votre article démontre une inculture et une bêtise sans bornes.

    Savez-vous seulement que vous avez un comportement à la Javert ? "J'y suis arrivé alors que les circonstances étaient contre moi ; alors si Jean Valjean a volé, c'est forcément sa faute, la société n'a certainement pas grandement participé à sa chute, il a été faible et il doit payer pour son crime abominable, ainsi que tous ceux de sa sorte !"
    ...Pour un Mormon, le discours passe, mais pour une multi-diplômée qui a passé des années à étudier la psychologie, votre absence de bon sens, d'ouverture d'esprit et d'objectivité est proprement effroyable.
    Et pitoyable aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Mais quel ramassis de stupidités sans nom.
      Mais quelle absence totale de méthode et de réflexion.
      Pour un article qui reproche à quelqu'un d'autre de ne pas être méthodique et de ne pas apporter de "vraies informations", c'est le comble du comble ! Votre article démontre une inculture et une bêtise sans bornes. »
      C'est vrai.
      Je ne dis qu'un ramassis de conneries sans nom (enfin si y'a un nom : conneries), et je suis fière de pouvoir le faire librement sur une plate-forme qui y est dédiée : un blog.
      (sans publicités, notez - j'attends vos dons pour pallier le manque à gagner)
      Quel beau moment de liberté d'expression :D

      (sauf pour les commentaires, que je modère comme tu l'auras constaté. Au fond de mon coeur survit un fond de stalinisme dont je n'arrive pas à me défaire. C'est que je suis un brin sensible vois-tu : je ne peux pas résister à un homme qui sait chanter L'Internationale - les 6 couplets - en russe)

      Enfin, sache que là où tu ne vois qu' "absence totale de méthode et de réflexion, inculture et bêtise sans bornes" d'autres voient un article "fort bien charpenté et argumenté".
      Exactement comme dans les avis à propos du dossier de Mar_Lard, finalement. Exactement comme tant d'autres choses dans la vie. Car, et c'est peut-être un scoop pour certains : on ne pense pas tous la même chose.
      Maintenant, demande-toi qui est le plus stal de nous deux dans ses propos sa vision du monde.

      « un comportement à la Javert ? "J'y suis arrivé alors que les circonstances étaient contre moi ; alors si Jean Valjean a volé, c'est forcément sa faute, la société n'a certainement pas grandement participé à sa chute, il a été faible et il doit payer pour son crime abominable, ainsi que tous ceux de sa sorte !" »
      Ne confonds pas tout.
      Pour mieux illustrer mon propos, voici un exemple :

      La classe ouvrière est exploitée, c'est un fait.
      Suis-je pour autant solidaire de tous les ouvriers ?
      Non.
      Parmi eux, il y a ceux qui s'organisent, se syndiquent, font grève occupent, manifestent, "retiennent" le patron dans son bureau le temps de négocier deux ou trois trucs :D
      Et il y a ceux qui continuent à aller bosser, ou remplacent les grévistes à leur poste de travail, y'a ceux qui ne luttent pas (ah si, pardon : ils signent à l'occasion des pétitions), mais qui trouvent tout de même le moyen de se plaindre des bas salaires...
      Les uns ont mon soutien, les autres pas.

      Alors ton couplet sur ma supposée entente avec l'ennemi de Jean Valjean et des opprimés, tu peux te le... avec un peu de gros sel, même.
      On n'est pas responsables des oppressions qu'on subit, mais on responsable de faire le choix - ou non - d'apprendre à s'en défendre efficacement.
      Ca fonctionne pas toujours, hein.
      Mais ça me semble plus pertinent que se plaindre, ou exiger (attendre, longtemps) que tout le monde soit gentil avec tout le monde, sur Internet ou irl.

      Supprimer
  44. Merci pour cet article au contenu intelligent et au ton rafraichissant.

    C'est vraiment dommage que Mar_Lard et son discours tragico-larmoyant fasse le buzz pendant que d'autres discours plus réfléchis restent invisibles du grand public.

    RépondreSupprimer
  45. Merci.
    Un geek gamer.
    Donc gros beauf and co :)

    RépondreSupprimer
  46. En tant que vieux gamer, chauve, avec des lunettes, à gros bide , j'approuve ce magnifique article ! (ça fait du bien de voir des personnes qui utilisent leur cerveau , merci !)


    Le Gan

    RépondreSupprimer
  47. Bon ben, Dieu existe ^^
    Difficile en effet de trouver ton article dans la masse des médias qui ont repris, amplifié et porté aux nues l'article de Mar_Lard, qui, s'il a le mérite de mettre les pieds dans le plat, le fait quand même de façon très porcasse.
    Pas d'analogie vulgaire ici, mais juste que tu es la première personne que je lis à dénoncer tout simplement le fait que son post est, sur la forme (et en partie sur le fond) à côté de la plaque.

    C'est quand même pas cis-hétéro-blanc-machiste-paternaliste de s'autoriser une critique d'un long texte fait d'assemblages branlants (oui ça veut dire que ça ne tient pas debout Mar_Lard) voire contre productifs pour la cause féminine.

    Merci la Bonne Fée :) A Kind of Magic, ça ne fait jamais de mal

    RépondreSupprimer
  48. C'est drôle et bien écrit.

    Et moins caricatural que le post de ML.

    Après de temps en temps tapper un grand coup dans la fourmilière peut faire du bien à une communauté.

    RépondreSupprimer
  49. Très chère Urgande ( http://youtu.be/fs7NIxP2v-o ), je ne sais pas comment je me suis intéressé à ce dossier (en fait, si, par le truchement d'Usul), n'étant ni franchement un gamer (gentiment un peu à une époque révolue), ni franchement un geek (enfin pas au sens gamer du terme), ni franchement féministe (enfin au sens Mar_Lard du terme), et de plus ayant la triple croix à porter, celle d'être à la fois un mâle hétérosexuel et caucasien (comme ils disent là-bas). Donc une créature potentiellement extrèmement dangereuse pour toute porteuse d'oestrogène. Bref, j'ai suivi l'affaire, l'article premier de Mar_Lard qui, malgré de bonnes intentions, ressemblait quand même à un assemblage hétéroclite de tout et de n'importe quoi, présentant des comportements foncièrement ignobles (en effet) au côté d'anecdotes relevant d'un sexisme dirons-nous plus "général" (celui du gros beauf de base, geek ou chasseur...). Suivi ses intervention dans Radio Usul et Arrêt sur Image où son propos paraissait quand même un chouia bordélique et surtout refusant toute remise en question ou nuance quelconques apportées à son article, balayées par les arguments de base de la féministe hardcore caricaturale (mecs = oppresseurs dans le déni / filles pas d'accord = kapo du patriarcat & traitres à la cause). J'attendais donc un article qui remettrais les choses un peu à leur juste place, si possible écrit par une fille (parce que les garçon sont forcément des méchantsvilainspaternalistes), si possible écrite par une féministe revendiquée (j'ai pas dis pas une Femen hein). Ben voilà, je suis tombé sur ton blog, et c'est ce que j'ai lu de plus juste et équilibré depuis le début de "l'affaire". D'autre part j'en ai profité pour lire d'autres articles tant que j'y étais, tout aussi intéressants. Donc voilà, juste un mot pour témoigner de mon appréciation (mais pas de trop près pour éviter la tentation d'une main au cul ni sans trop insister pour pas faire le paternaliste...on sait jamais hein ;)). Bien écris, bien vu, rigolo qui plus est, qui donne à réfléchir. Y a toujours des poches d'intelligence sur le Net en 2013. Cooool.
    "...de bonté vraiment bien grande" en effet.
    Mes salutes.

    RépondreSupprimer
  50. Le fond du billet de ML est loin d'être dépourvu d’intérêt, tout comme la documentation (très riche) néanmoins ça tourne effectivement au grand n'importe quoi. Mais bon, ça aura eu le mérite de lancer un débat. Bref excellent billet.

    Signé un "jeune homme blanc hétéro" partageant totalement ton opinion mais n'ayant pas la légitimité pour l'exprimer.

    RépondreSupprimer
  51. Bravo pour cet article plutôt drôle et qui montre bien les défauts du dossier de Mar_lard (bien que celui-ci m'ait paru parfois intéressant). Je suis impatient de voir un travail similaire à propos de Femenist Frequency (qui à mon avis fait beaucoup plus de mal à la communauté geek que Mar_lard). Néanmoins j'ajouterais un petit bémol concernant votre parcours personnel. Bien qu'admiratif de celui-ci je ne pense pas qu'il puisse démontrer quoi que ce soit. En effet, tout le monde n'a pas ce niveau de combativité ou d'intelligence pour y parvenir. On peut voir par exemple qu'entre deux individus similaires face à une situation dramatique, l'un peut terminer dépressif et l'autre en sortir beaucoup plus fort. Ce n'est pas pour autant qu'on peut taper sur le dépressif parce qu'il manque de combativité. En dehors de ça, je suis tout à fait d'accord sur le point que vous faites relatif à la victimisation systématique des féministes extrémistes (comme quelques amies de Mar_lard) qui n'apporte finalement aucun argument et ne recherche que la pitié des interlocuteurs. Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "les défauts du dossier de Mar_lard (bien que celui-ci m'ait paru parfois intéressant)"
      => Ah mais j'en conviens !, complètement !
      Mar_Lard a fait un énorme boulot d'archivage de tout un tas de manifestations du sexisme dans le milieu geek, c'est super intéressant :)
      Mais ça aurait dû être présenté comme tel : des exemples intéressants pour appréhender COMMENT le sexisme se manifeste au travers des JV, des comportements de certains joueurs... et certainement pas sous l'allure que ça a pris :/

      "Je suis impatient de voir un travail similaire à propos de Femenist Frequency (qui à mon avis fait beaucoup plus de mal à la communauté geek que Mar_lard)"
      Si t'es motivé-e, vas-y je t'en prie ^^
      Des bobos abolitionnistes d'Osez le Féminisme aux psychotiques non diagnostiquées qui trainent dans le "féminisme radical", en passant par les ravis de la crèche qui viennent de découvrir le féminisme comme certains entrent en religion, si je me lance à l'assaut de chaque courant féministe avec lequel je suis en opposition j'en aurai pas assez de toute une vie.
      Mais tu as raison, il y a cependant des priorités et des groupes plus dangereux ou dommageables que d'autres, et il faudrait s'y atteler.
      Des volontaires ?
      (ah non, j'me coltine pas le boulot toute seule, j'suis pas stagiaire en entreprise ^^)

      "concernant votre parcours personnel. Bien qu'admiratif de celui-ci je ne pense pas qu'il puisse démontrer quoi que ce soit"
      Il démontre qu'on peut échapper à un certain déterminisme social / culturel, et c'est déjà pas mal. Enfin j'trouve, hein, mais je peux avoir un avis un petit peu partial sur la question ;)
      Par contre j'ai pas échappé au déterminisme social de la lutte des classes : pauvre j'étais, pauvre je suis restée. Ma fidélité à la classe ouvrière me perdra ^^

      Supprimer
    2. "En effet, tout le monde n'a pas ce niveau de combativité ou d'intelligence pour y parvenir."
      D'une : là, je vais encore passer pour "la méchante de service", mais comme j'ai déjà des amis - et peu de chances d'aller au Paradis, c'est pas bien grave : je n'ai jamais eu l'ambition de sauver tout le monde. Pousser au cul pour que ça aille mieux, oui ; sauver tous les malheureux de la Terre, même si je le voulais, ça va pas être possible.
      Et faudrait encore que je le veuille ;
      quand je lis ça : http://jedonnevieamaplanete.enclasse.be/fr/enclasse/---secondaire/sur-la-biodiversit/la-biodiversit-menace_481.aspx
      et quand je vois ça : http://gadgetwe.com/2010/world-population-clock-gadget/
      j'ai environ tout sauf envie de sauver tout le monde.

      De deux : se défendre, ça s'apprend ; la plasticité cérébrale, ça existe ; l'évolution psychologique, de la personnalité, la maturation : idem. Qu'une personne atteinte de déficience mentale, de troubles de la personnalité ou de l'humeur ne puisse pas se défendre, ok. Et encore, c'est pas nécessairement définitif, ça nécessite une prise en charge adaptée. Mais qu'une personne lambda se plaigne que "les autres sont méchants avec elle" et ne trouve pas d'autre réponse que la fuite, l'abandon, la position victimiste pour se faire plaindre / attirer la protection des autres, ça non.
      Enfin, si vous voulez : oui ! Faites ce que vous voulez, je ne suis pas votre Dieu après tout, je ne vous condamnerai pas aux flammes de l'enfer pour ce péché. Mais je ne vous plaindrais pas non plus.

      Comme disait Sénèque :
      "C'est pas parce que c'est difficile qu'on n'ose pas. C'est parce qu'on n'ose pas que c'est difficile."

      "Ce n'est pas pour autant qu'on peut taper sur le dépressif parce qu'il manque de combativité."
      Avec des études de Psychopathologie en poche, ce serait un comble si je "tapais" sur les dépressifs. SAUF QUE : les dépresifs, c'est les dépressifs. Ca correspond à une nosographie précise, à des symptômes précis, à un trouble psychologique engendrant des troubles cognitifs et même physiques précis. Ca se diagnostique, et ça se traite assez bien.
      Ca n'a rien à voir avec des jérémiades de "meufs trop dégoûtées d'la vie parce que les mecs (blancs et cis-hétéros) c'est tous des connards". Par exemple :)

      Supprimer
    3. Merci pour votre réponse et bon courage pour la suite !

      Supprimer
  52. Bonjour,

    Merci pour cet article qui permet de reprendre un peu foi dans le féminisme, et montre qu'il n'est pas composé que de jeunes pédantes de tout juste la vingtaine, prenant leurs quelques années d'étude pour une expérience universelle et mondiale.

    J'espere voir cet article repris un peu partout le plus vite possible !

    RépondreSupprimer
  53. Excellent billet qui rétablit les choses sur le féminisme. Merci.

    RépondreSupprimer
  54. Aaah, t'es bien une femme à rouspéter comme ça ! :normal:


    (Non mais excellent article. Surtout que j'ai un sacré paquet d'amies joueuses qui n'ont jamais pensé ne serait-ce qu'une seconde au sexisme dans les jeux. Y'en a juste partout, que ce soit dans au cinéma ou dans les livres ^^')

    RépondreSupprimer
  55. Très honnêtement (je suis anonyme parce que j'ai la flemme de me connecter, np), je trouve ça dommage de sans cesse rebondir sur les propos de cette fille qui, voulant créer le buzz, a créé un article dénué de toute logique et empli de contradictions. A en parler et la citer aussi régulièrement qu'un américain va au McDo, vous ne faites que la populariser et crédibiliser son avis. L'ignorer l'aurait simplement laissée à son état de larve incomprise et au fond de son trou. Sincèrement, il est flagrant que cette fille a tout faux. Le meilleur moyen de lui faire savoir est de ne pas réagir. Et j'espère au moins que vous aurez compris l'ironie par rapport au McDo. Je précise car on va me reprocher de faire des stéréotypes et de ressembler à celle que je critique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "je trouve ça dommage de sans cesse rebondir sur les propos de cette fille qui, voulant créer le buzz, a créé un article dénué de toute logique et empli de contradictions. A en parler et la citer aussi régulièrement qu'un américain va au McDo, vous ne faites que la populariser et crédibiliser son avis."

      Je ne pense pas.
      L'article de Mar_Lard serait resté aux oubliettes de l'Internet et des médias, why not. Mais elle a été relayée partout : http://www.twitlonger.com/show/n_1rjko1i
      Y'a peut-être que sur Alpha du Centaure qu'on n'en a pas entendu parler, et encore.
      Voilà pourquoi un article la citant dans le texte pour mieux en dénoncer les dérives, abus ou absurdités ne me parait pas incongru.
      Et je ne suis pas la seule :P (voir le commentaire d'Alphajet : http://la-bonne-fee.blogspot.fr/2013/04/sexisme-geek-dossier-malade.html?showComment=1366698105687#c1346092314626216195 )

      Enfin, bon, soyons clairs : j'en ai mais alors rien à foutre - d'une puissance qui se compte en gigabytes (encore un coup du patriarcat, huhu) - d'écrire des choses utiles ou non. Que ça serve ou non. Que ce soit repris ou pas. Et même par des connards ou des connasses. Je m'en bats les ovaires.
      Un blog, revenons-en à sa fonction originelle, est un espace privé d'expression publique. On y raconte sa vie, on y déballe son opinion, on partage sa playlist préférée sur TousLesJoursMotion ou sur ToiTuyau, ses astuces jardinages ou ce qu'on pense du dernier film qu'on a vu au ciné.
      Bref : un blog N'EST PAS un journal, ou l'organe d'un parti politique ou d'une bonne - ou mauvaise - cause. Ça peut l'être. Ça l'est parfois, pour le pire et le meilleur, le meilleur étant le relais d'informations non couvertes par les médias de masse, la lutte contre la désinformation, etc... Mais ce n'est PAS la FONCTION même d'un blog.

      Un blog n'étant pas un journal, je n'ai aucun devoir déontologique d'aucune sorte. Je n'ai pas d'obligation de neutralité, ou d'impartialité, ni le devoir de "ne pas parler de Machin pour ne pas lui faire de la pub", ni le devoir de parler de Bidule parce que ce qu'il ou elle fait c'est troooop bien.

      Ici, c'est MON blog.
      Je fais ce que je veux, j'écris sur ce que je veux, que ça soit utile - ou néfaste - à l'humanité ou à je ne sais quelle cause, peu m'importe. Un blog, a fortiori sans pubs, est un des derniers espaces de liberté (quoi que déjà encadrée, et quid de l'avenir et de la volonté de réguler / censurer le Net?) ; j'en profite. Et allègrement, avec ça.

      Supprimer
  56. Oué oué oué....
    Eh ben je dois avouer que tout ça sent méchamment la jalousie.
    Et plus vous vous en défendez en début d'article, plus c'est fort.

    Personnellement, je me méfie des personnes que s'estiment attitrées à donner des leçons. Dans ce cas, Mao c'est plutôt vous.
    Et concernant la voie chômage que vous avez choisie, grand bien vous en fasse. Mais évitez de cracher sur les IUT, tout le monde n'est pas débile.

    Je crains que vous ayez beaucoup de frustration et de rancoeur, et que votre petite expérience de vie ne vous aveugle dans vos jugements et perception.

    Je vous encourage à vous déconnecter quelques jours et rfléchir à tout ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, je manquais de trolls dans mes quotas :D

      "Eh ben je dois avouer que tout ça sent méchamment la jalousie"
      => Je suis jalouse d'une nana qui a peur des "mecs rigolards" de Gameblog, oui voilà, complètement. J'envie toutes les femmes - et globalement personnes - qui se complaisent dans le statut de victime / d'opprimé, d'ailleurs, c'est le grand drame de ma vie.

      "Et plus vous vous en défendez en début d'article, plus c'est fort."
      => Où est-ce que je parle de "jalousie" dans mon article ?
      T'es sûr de ne pas confondre avec un commentaire d'article de ELLE, par hasard, rubrique psycho féminine ?

      "Personnellement, je me méfie des personnes que s'estiment attitrées à donner des leçons"
      => Hé ben méfie-toi autant que tu voudras, des leçons j'en donne plein. Des tas. Et puis donner des leçons aux êtres humains, c'est tellement facile. Non mais vous avez regardé la gueule du monde, franchement ? Et c'est la faute à qui, si ce n'est aux humains ? À Dieu ? Aux esprits démoniaques ? Au Grand Schtroumpf ? Au Père-Noël, qui ne vous a pas apporté la paix sur terre que vous aviez réclamé dans votre lettre, peut-être ?

      "Dans ce cas, Mao c'est plutôt vous."
      => DE GRÂCE, comparez-moi à Staline !, il a fait plus de morts, et je kiffe sa moustache :3

      "Mais évitez de cracher sur les IUT, tout le monde n'est pas débile."
      => Je ne "crache" pas sur les IUT, je dis :
      1) qu'on n'y étudie pas les mêmes choses qu'à la fac. Trouve-moi un IUT où je peux étudier tout ce que j'ai mentionné et que j'ai étudié à la fac, vas-y.
      2) Qu'au niveau militant, un IUT n'a rien de comparable à une université. On y fait moins de grèves, d'occupations, on y organise moins d'AG, moins de conférences-débats sur des sujets de société, et on s'y tape moins souvent avec la Police. Entre autres.
      Je ne critique donc pas les personnes qui font des études type BTS ou IUT, je dis simplement que ce n'est pas un choix qui me semblait pertinent vu ce que JE recherchais après le bac.

      "Je crains que vous ayez beaucoup de frustration et de rancoeur"
      => C'est de l'humour ?
      Nan parce qu'entre le handicap et la précarité, si je n'étais pas frustrée, soit :
      - je serais dans le coma, électroencéphalogramme plat ou pas loin,
      - j'en serais à mon ultime réincarnation avant le Nirvana,
      - faudrait demander au Pape de me béatifier.
      J'suis pas une hippie ni une pacifiste, moi. Je ne vis pas d'amour et d'eau fraiche, de paix et de jus d'univers. Je ne suis pas simplement "frustrée", j'ai la rage. Contre la connerie et les gens qui la véhiculent, principalement. Féministes ou non, blancs de peau ou pas, sans distinction de religion, de sexe ni de classe sociale. En ça je serais un dictateur bien plus égalitaire que mes prédécesseurs :D

      "votre petite expérience de vie ne vous aveugle dans vos jugements et perception"
      => haha ^^
      Oui, je vais plutôt me fier à la petite expérience DES AUTRES pour établir MES jugements et MES perceptions, t'as raison.
      Quoi que, y'a beaucoup plus simple : la vérité se trouve dans la Torah, la Bible et le Coran - et dans les articles de Mar_Lard et de Denis Colombi. Pourquoi me casser le cul à avoir mon propre avis, hein ?, on se le demande.

      "Je vous encourage à vous déconnecter quelques jours et rfléchir à tout ça"
      => Oh, tu me déçois. Je pensais que - au minimum - tu ferais une prière pour moi :D

      Supprimer
  57. Bonjour,

    Après la longue et lassante lecture de l'article de Mar_lard, j'ai commencé à m'intéresser au votre.
    Je préviens je suis un homme blanc "geek" cis-hétéro pro patriarcat d'une vingtaine d'année (pour dire à quel point je peux être con).

    Décortiquer un article d'une autre personne peut parfois être injuste envers cette dernière. Ici, ill n'en relève pas de fisking mais on en est pas loin non plus.
    Néanmoins, il faut admettre qu'avec autant d'humour, dérision et de modération ça passe nettement mieux.

    Je ne viens pas pour débattre au nom des machistes mais seulement vous féliciter et vous remercier pour ce bel article.




    RépondreSupprimer
  58. Bonjour, (je préviens tout de suite, l'orthographe/conjugaison/grammaire c'est pas mon truc). J'avais beaucoup aimer le dossier de mar_lard,je le trouvais tout de même trés bien fait mais je ne suis pas une scientifique...je suis allé voir plus tard les détails de l'étude (je sais plus c'était je crois 60% des joueur sont des femmes) dont elle parle au début. bon ça m'a refroidit: c'est juste en france et les jeux facebook sont prit en compte. je trouve qu'il ressortait de son analyse que c'était mondiale et je ne pense pas qu'elle parlait de farmville - -'. ça m'a en quelque sorte décrédibilisé l'article alors que je suis convaincu que tout les commerciales et autre publicitaire devrait se remettre en question,il n'imagine pas leur impact négatif(ou plutot il l'imagine trés bien). Enfin bref,c'est vrai qu'a part des cons sans éducations comme il y en a des tonnes qui se conduise mal, l'article de mar_lard me parait que du vent et du buzz... (p***** de moi qui me suis encore fait entrainé dans une théorie du complot). Je trouve que vous lui avait bien, répondu( avec beaucoup d'humour en plus). C'est sur c'est moins sexy comme article,ça attire moins(peut être que c'est surtout moins insultant) mais au moins cela permet de prendre du recul.j'arrive après la bataille par contre^^'.enfin bref merci pour votre article,et je trouve que vous avez vraiment bien fait de mettre votre biographie dans cette article, c'est triste à dire, mais vous avez gagné du temps sur les critiques je pense. je vais continuer a vous suivre :)

    RépondreSupprimer
  59. Bonjour, et merci !

    Jusqu'à hier, j'étais encore abonnée à Mar_Lard sur Twitter, non pas pour son article, mais pour ses sallies dénonçant régulièrement les situations sexistes, car ayant été une joueuse plutôt hardcore, je dois dire que je n'ai jamais fait face à un "vrai" sexisme. Des allusions, des propositions, de la drague, oui, mais comme partout, et sans harcèlement.
    Je pensais m'ouvrir à une certaine prise de conscience en suivant ses Tweets.

    Puis j'ai commencé à y voir plus de véhémence et d'emportement disproportionné, au fur et à mesure. Un tweet masculin qu'elle a mal interprété, retweeté, dénoncé, alors qu'il était anodin, sans même écouter les explications de son auteur qui en est resté comme deux ronds de flan. Je me suis dit bon elle a du avoir une sale journée, tout le monde a ses mauvais jours.

    Et hier, je la vois se réjouir d'une condamnation qui moi m'a profondément attristée, à savoir celle d'Orelsan pour le texte d'une chanson dans laquelle il fait parler un personnage, fait cocu par sa copine, et qui dit tout ce qui lui passe par la tête. Un personnage. Et l'homme a été condamné pour incitation à la violence... Et Mar_Lard et ses amis, pourtant dans le milieu de la création, des auteurs, des artistes, s'en félicitent, au nom du féminisme, sans voir qu'ils se tirent une balle dans le pied. C'est créer une jurisprudence pour interdire les films, les livres, les BD, dont les personnages sont impliqués dans des violences conjugales... enfin bref, on dirait que je m'égare. Mais en fait non.

    Parce que suite à ça, d'autres gens ont eu le courage de lui répondre qu'il n'y avait pas de quoi se réjouir, que c'est dangereux pour la liberté de création et d'expression etc, et en suivant les échanges de tweets, j'ai vu son vrai visage... Je l'ai vue répondre à des argumentations posées, à des gens qui essayaient de discuter, en éludant par des "j'en ai rien à foutre" "je vous emmerde" "Toi tu t'incrustes dans la discussion alors que t'as rien à y faire" (Euh... ? Twitter n'est-il pas un réseau social ouvert ? On est pas sur msn là ?!) et terminer par dire que la décision de justice en fait elle s'en fout, elle sait pas quoi en penser mais ce qui est sûr c'est qu'Orelsan est "un connard de merde".

    Là, j'ai ouvert les yeux.
    J'ai vu que pour elle la fin justifiait les moyens, que les gens étaient tout blancs ou tout noirs (donc avec elle, ou contre elle) et que dans son "combat" il n'y avait aucune demie-mesure.
    Bref, j'ai compris qu'on commence à parler "d'extrémisme féministe", et j'ai eu honte de l'avoir suivie. En lisant votre article, je suis heureuse de voir qu'il existe un vrai féminisme, conscient, qui ne prétend pas parler "à la place" de toutes les femmes comme si on était de perpétuelles victimes aphones, et certainement pas "contre les hommes" comme s'ils étaient globalement une catégorie de gens dont on devrait se méfier.

    RépondreSupprimer
  60. au hasard de mes pérégrination sur la toile je tombe sur ce blog le pointeur qui fait des étoiles c'est surpuissant, et le petit bassin pour nourrir les poissons mince je passe plus de temps a jouer avec le pointeur en criant hocus pocus, non non ma santé mentale va trés bien (aprés avoire pris ma pilule bleu)

    Bref
    Je ne connaissait pas cette personne, et en fin de compte je n'ai pas vraiment envie d'en savoirs plus, c'est bien d'avoir une cause à défendre mais pour ce que j'en lis, elle semble passer pour une victime, je dit pas que les gamers et autres acteure du jeu video n'ont rien à ce reprocher, il y a en toujours eu des gros lourd et ce même avant le jeu video.

    la vison dépeinte elle est si noire ? Pour ma part si ça va pas il existe plusieurs solutions partir du jeu, changer de team, de serveur, alerter l’équipe de modération du jeu, déposer plainte dans le pire de cas.

    Merci ce fut un bon article.

    RépondreSupprimer
  61. Check tes privilèges, gender traitor !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Check tes privilèges"
      => Une 3DS XL édition spéciale Animal Crossing
      => Une carte de stationnement me permettant de me garer sur les places réservées aux handicapés
      => Une carte d'invalidité 80% me donnant droit à un esclave - heu, une tierce-personne
      => Cette même carte me permet de ne pas faire la queue dans les attractions de Disneyland (et au Parc Astérix)
      À part ça, j'vois pas.
      Ah si ! Peut-être que ma maladie génétique, héréditaire, me permet de bénéficier d'un délai supplémentaire pour effectuer un avortement thérapeutique. Ça c'est du privilège.

      "gender traitor !"
      Ouiiiiii je sais.
      On me disait ça aussi lorsque j'étais enfant et qu'à Noël je commandais des poupées Barbie et des circuits de voitures.
      Le pire, et j'ose à peine l'avouer encore aujourd'hui, c'est que j'ai joué à la Gameboy. La GameBOY. Et je ne me suis même pas sentie exclue. J'ai même aimé ça.
      Bon nombre de féministes ne me le pardonneront pas, mais qu'importe ! J'assume.
      *mélodie 8 bits épique*

      Supprimer
  62. Salut La Bonne Fée! Merci pour cet article (qui m'a fait un peu flipper car la réflexion sur la stupidité affligeante de Mar_Lard vis-à-vis des comics était... La même que moi. Mais j'veux dire quasiment mot pour mot. Professeur X(x) sors de ce corps! :D)

    Je transmets ce lien à ma soeur, geek : elle aussi, qui m'a "presque" (c'est ma soeur et elle déchire quand même tout) déçu en citant l'autre enzyme là.

    Cheers and good game!

    RépondreSupprimer
  63. Je suis venus ici en curieux; cherchant d'abord a savoir pourquoi cette Mar_Lard faisait parler d'elle, je tombe sur ce blog; et sur cet article.

    Honnêtement avant d'avoir lu cette article, pour moi les féministes n'étaient pas bien utile dans le monde actuelle car je trouvais que ces personnes s'occupaient de débats stériles et dénué de vrai intérêt (suffit de voir Mar_Lard) puis en lisant votre article j'ai remarqué que vous défendez de vrais valeurs, que vous évitez les amalgames et tout le reste, et c'est le genre de chose qui redonne fois en l'humanité.

    Bref je suis un geek venus s'informer sur une hystérique qui donne une mauvaise image aux féministes; comme tant d'autres et je n'ai pas était déçu hahaha ^^ toutefois je respecte le point de vue énoncé dans l'article et je suis de tout cœur avec vous. En espérant que vous fassiez parler de vous autant que de Mar_Lard.

    RépondreSupprimer
  64. Salut!

    Merci pour ce bel article, tu viens de me faire relativiser sur les féministes. Vraiment, et c'est pas rien.

    Je t'explique : dans la vie, quand je suis avec des gens (homme ou femme) j'aime bien être sur le ton de l'humour, provocateur et potache si possible.

    Les seules, et je dis bien LES SEULES, à avoir péter des câbles... Les féministes.

    Je déconne pas. Je me moque de mes potes musulmans, de mes potes gays, de mes potes enfin tu as compris. Je pars du principe que si tu ris de la différence de quelqu'un, c'est implicitement faire abstraction de cette différence et donc montrer que y'a pas de tabou ou quoi. Jamais personne n'a pris une de mes provocations/blagues pour une attaque.
    Personne sauf les féministes.

    Enfin bref, merci pour ton article, je me rends compte que les femmes militantes ne sont pas toutes des conasses. Du coup, j'aime plus les femmes militantes maintenant que y'a 10 minutes. C'est génial non ? ^^

    - Je n'ai pas connu le Millième de tes efforts, mais je prône toujours auprès de ceux qui se plaignent de tout et n'importe quoi : "arrêtes de chouiner, tu veux quelque chose, prends le. C'est plus dur pour toi que pour les autres? Alors tu es envieux et faible, et tu ne mérites pas cette chose"
    J'aime bien les gens forts, ceux qui ne réclament pas justice dès qu'ils bougent une oreille, et j'estime qu'ils devraient être un modèle social.

    Sur ce, à bientôt bonne fée et si tu croises Mar Lard un jour, roule lui dessus pour moi ;) -Tu es une fille, ça sera excusée ;)

    RépondreSupprimer
  65. Magnifique article, C'est exactement le genre de pavés que je chercher pour dénoncer la stupidité de cette hystérique de Mar_Lard ! Manquerait plus qu'elle te reproche d'être non pas une femme mais un homme blanc hétéro infiltré rallié à la cause des illuminatis-reptiliens-sionistes-machos-violeurs-geeks-psychopates (rayez la mention inutile ) ;)

    RépondreSupprimer
  66. J'ai pris connaissance de ce "débat" en visionnant l'émission de - arrêt sur image - sur ce sujet et j'ai voulu en savoir plus.

    Merci pour cet article, j'y ai trouvé un espoir.

    File sur ta licorne cybernétique petite fée et karcherise de ton rayon arc-en-ciel la bêtise humaine !

    RépondreSupprimer
  67. Je remercie Mar_Lard!!!! Sans elle je ne serais probablement jamais tombé sur cette page.

    RépondreSupprimer
  68. Voilà, j'ai lu.
    Et je dois dire que je suis un peu déçu : j'espérais un défonçage plus franc du propos de Mar_Lard.
    Par exemple, quand elle veut parler de la geekosphère française, mais que la quasi-totalité de ses exemples factuels sont pris dans les geekosphères non-françaises, j'avais trouvé ça très marrant.

    En tous les cas, merci pour cet article, qui remet les choses au point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "je dois dire que je suis un peu déçu : j'espérais un défonçage plus franc du propos de Mar_Lard"
      "Défoncer" Mar_Lard n'est pas mon but dans la vie.
      Défoncer son propos, non plus. Son propos étant de dire que le sexisme existe, je suis en accord avec elle là-dessus.

      Mais son propos n'est pas que celui-ci (et c'est là qu'ça coince), et je suis par ailleurs en désaccord avec "la forme" de ses propos, et son angle d'analyse. Et globalement, d'après ce que j'ai pu lire / voir d'elle jusqu'à présent, avec sa vision des choses / vision de la vie en général.

      J'ai donné mon avis à travers ce billet, ce que je suis en droit de faire, mais je ne mène pas de "croisade" contre Mar_Lard. Elle est loin d'être la seule personne avec qui je suis en désaccord ^^' (y'a du monde sur la corde à linge, comme dit la chanson :D)

      "quand elle veut parler de la geekosphère française, mais que la quasi-totalité de ses exemples factuels sont pris dans les geekosphères non-françaises, j'avais trouvé ça très marrant."
      haha ^^ Oui je vois parfaitement ce dont tu parles ;)

      "merci pour cet article"
      Et merci à toi pour ton commentaire :)

      Supprimer
  69. Je découvre l'affaire mar_lard très tardivement, et un pote m'a envoyé votre ( ton ? si je tutoie mar_lard va dire que c'est une intrusion à ton espace privé :/ ) billet un peu au pif, et il fait du bien.

    Merci de ne plus me forcer à répondre " je suis de tout coeur avec le féminisme, mais hélas toutes les féministes dont j'ai entendu parler sont des provocatrices susceptibles et ne servent vraiment pas leur cause " à chaque fois que je parle du sujet en société.

    Merci de me rappeler que j'ai le droit de vivre en tant qu'homme blanc cis-hétéro ( je suis même vaguement cynique d'ailleurs, ça fait crade sur le CV ) sans culpabiliser pour l'horrible symbole phallique et ségrégationniste que je représente. Ouf. Je jure que je rapporte la vérité en racontant que j'ai déjà été boudé en soirée parce que je disais être totalement hétéro et n'envisageais pas l'homosexualité, même pour expérimenter ; et ce malgré le fait que j'assure bien à mon audimat mon respect pour l'orientation sexuelle de chacun. On m'a taxé d'être quelqu'un de fermé ; et bien mon orifice défécatoire l'est dans une certaine mesure, et je le trouve très bien comme ça.
    C'est amusant tout de même de finir par rejeter ceux qu'on taxe justement de représenter la caste de ceux qui sont censés être les ségrégationnistes !

    Je pense que l'anecdote de ma découverte du cas Mar_lard est amusante, laissez moi vous la conter ;
    je me suis fait bannir d'un forum de jeux de combat ( oui oui on parle bien des plus gros machos de la " geekosphère " ( ce terme me laisse vraiment de marbre, pourquoi tout classer quand c'est cette division qu'on tente de critiquer ? ( là où vous trouvez votre plaisir dans les multi citations, je trouve le mien dans les parenthèses imbriquées, c'est mon péché mignon haha ))) pour le message suivant : " je tiens à m'excuser envers ( Kayane ) toute femme ayant parcouru ce forum et ayant pu être choqué par mon message ", Kayane étant barré dans mon post et étant une figure féminine du jeu de combat. Ça faisait écho à un peu glorieux " Ce perso est baisable, je la jouerai à la mise à jour " que j'avais posté étant bourré, et que je me suis empressé d'éditer une fois ma lucidité revenue. Je me connecte et constate que j'ai été banni non pas pour le premier message ( j'aurais pourtant compris ) mais bien celui ou J'OSE sous entendre qu'il y a peu de femmes dans la communauté des jeux de combat, objet : propos sexiste. En repassant sur le forum j'ai trouvé un topic du modérateur qui expliquait tout haha : http://www.streetfighterfrance.com/t8442-ajustement-de-la-moderation
    Faut arrêter de faire de l'humour sérieux, ça véhicule des idées nauséabondes, sur les belges, les femmes, les blonds, les roux, les juifs, les arabes........ ( ok j'avoue en tant que mâle blanc cis-hétéro vaguement cynique le plus hard qu'on a c'est " les blancs savent pas danser ", mais je ne demande qu'à être brusqué moi :'( )

    Enfin bref, je prie pour qu'un jour le féminisme soit médiatisé à travers des personnes comme vous et non comme celles qui permettent de légitimer les détracteurs qui disent que les féministes sont des hystériques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compliqué ton affaire !, ou non. Enfin si. Et non. Tout dépend. D'un tas de trucs.
      Est-ce que tes messages étaient sexistes ? Oui. La seule réponse est-elle un ban ? Chez moi non, chez d'autres oui. On touche là non pas tant aux limites de l'appréciation de la gravité de propos sexistes qu'aux limites de la modération d'un forum.
      Et plus globalement, aux limites de la vie en société, et d'une organisation sociale. Bé oui, c'est pas si simple de réglementer les interactions sociales, la vie en commun, de respecter la sensibilité, les croyances, ou les libertés de chacun. C'est même rudement casse-bonbon, épuisant, voire sans fin.

      Il n'y a pas beaucoup de "lignes rouges" objectives à respecter, sur lesquelles tout le monde (environ normalement constitué) s'accorde (ou devrait s'accorder) pour organiser une société :
      * ne pas mettre (ou laisser) en danger, agresser, blesser, torturer, tuer autrui
      * ne pas exploiter autrui (adieu les stagiaires !, on vous aimait bien pourtant :D)
      * pas de relations sexuelles / relations chelous avec les gosses
      * limiter au maximum les nuisances envers la planète / l'environnement, et bien sûr les autres espèces animales
      * ne pas gêner autrui ou perturber la vie en commun outre mesure (si vous braillez sous les fenêtres de vos voisins en pleine nuit, faudra pas vous plaindre que leur réaction ne soit pas forcément compréhensive ou courtoise :D)

      Et deux ou trois trucs comme ça. Le reste, c'est donc vaste, impossible de contenter tout le monde. Y'aura nécessairement, obligatoirement, des personnes qui trouveront telle loi trop ceci, ou tel propos trop cela, ou tel comportement inapproprié alors que d'autres pas du tout. Culture, mentalité, normes, croyances, valeurs, tout ceci est extrêmement labile d'une époque à l'autre, d'un lieu à un autre, d'une société à une autre, d'un individu à l'autre.
      No way de contenter tout le monde, le paradis c'est définitivement pas sur Terre, barrez-vous :D

      Pour en revenir au sexisme : pour moi, l'anti-sexisme est une valeur absolue, et non négociable. Même que les lois françaises me donnent (environ) raison (une fois n'est pas coutume, huhu). Le principe de réalité, lui, aurait tendance à être en désaccord avec moi sur ce point, vu les jours heureux et paisibles que coule encore le sexisme à l'heure actuelle (coucou Guillaume Pley).

      Pour ce qui est de tes messages : oui, c'était sexiste. Mais c'est pas parce que je combats le sexisme que j'ai perdu en chemin tout sens de l'humour, notamment noir et grinçant comme je l'aime.
      Y'a un paquet de vannes sur l'affaire Émile Louis qui me font rire, pourtant Émile Louis, lui, ne me fait du tout marrer.
      Tes messages, on peut les prendre comme un vanne sexiste, ou comme une vanne sur le sexisme, aussi ; perso, je pense que je t'aurais contre-vanné :D pour voir c'que t'as dans le crâne, avant de prendre la décision d'un ban ou de te rentrer dans le lard.

      Et globalement, je préfère quand le "rétro-contrôle" est effectué par la communauté du forum (d'autres utilisateurs qui te disent "Nan mé t'es sérieux là ?! Parce que si oui, ça va chier !" (par exemple, hein ^^)). Encore faut-il que la communauté effectue ce rétro-contrôle, ce qui n'est pas toujours le cas.

      Et, heu, voilà.
      Je sais pas si j'ai répondu à ta question (je ne suis même pas sûre qu'il y en avait une, en fait :D), mais c'est pas grave ^^

      Supprimer
    2. Ha mais osef du ban, c'était juste une parenthèse ( qui évidemment a pris la moitié de mon message haha ), pour le premier message je me serais moi même banni, mais c'est pour le deuxième que je l'ai été, vu que j'avais déjà édité l'autre ! Très franchement, entre sous entendre que peu de filles jouent aux jeux de combat de manière compétitive et faire de l'humour noir très grinçant, je pense qu'il y a un monde ! Merde quoi, c'est même moins offensif que les blagues sur le fait qu'étant un homme célibataire je ne me nourris que de pâtes et de riz, que je suis le premier à faire sur moi même !

      Enfin bref, c'était juste une parenthèse, c'était juste un petit ban de trois jours, ça m'a fait plus rigolé qu'autre chose et j'en ressors avec un nouvel avatar à képi, moustache et rayban, histoire de faire un peu grincer des dents ( je peux pas m'empêcher de provoquer des fois ! ). Non, le propos de base c'était : J'aime ton blog et tout particulièrement cet article, ça me rassure qu'il y ait des personnes ( dans le plus grand secret des médias tout de même ) qui représentent le féminisme de façon saine et non pas en faisant usage de provocations gratuites ( j'insulte toute une communauté et je prévois de me faire insulter en retour ? Je suis vraiment très maligne... ), d'exagération sans bornes ( j'y croyais pas quand elle a cité l'article de canardpc ) et de victimisation facile ( les babes, grandes victimes de la société ).
      Ça m'énerve qu'il y ait des femmes qui se rattachent à la première icône venue pour prendre leur défense et qui prêchent sa bonne parole partout, répétant à qui veut leur répondre qu'ils ne " connaissent pas l'angoisse du viol et que forcément qu'il n'y a pas de problème pour eux vu que eux, les mâles blancs cis-hétéros ne vivent pas ce problème ". Attention, je ne dénigre absolument pas le problème de l'angoisse du viol, je veux juste dire que c'est la réponse qu'on se prend automatiquement si on critique le moindre point de l'article de mar_lard...
      Plus triste et amusante figure est celle du mec qui en lisant ces lignes a vu changer sa vie, a culpabiliser pour tout le tort qu'il avait causé aux femmes ( alors que s'il en vient à penser ça, c'est sûrement qu'il n'a de base jamais été spécialement grave à ce niveau là ) et qui va répandre la parole de mar lard sans même se dire que celle-ci est discutable, comme cherchant à prouver qu'il est un homme bon...
      Personnellement je n'ai rien à prouver, j'ai fait fonctionner mes deux neurones pour me rendre compte que l'article de lard était truffé d'aberrations, j'ai trouvé la majeure partie de ce que j'en pensais dans cet article, que je me ferais un plaisir d'envoyer dès que ce sera judicieux ^^

      Supprimer
  70. Au passage

    Stop mélanger les termes geek et gamer svp

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'EST PAS MOI QUI AI COMMENCÉ ! ^^

      Tu n'as pas tort, j'y veillerai davantage.
      Concernant précisément mon billet, Mar_Lard évoquait pêle-mêle les geeks et les gamers, j'avoue qu'en donnant mon avis dans cet article j'en ai fais autant. Mea culpa.

      Supprimer
  71. Bonjour et merci pour cet article.

    Je suis une fille, j'aime les jeux vidéo, les comics, les jdr, la culture pop dans son ensemble. Je bosse même dans le domaine vidéoludique. Je mentirais si je disais que ça n'arrive jamais qu'un mec soit lourd sur un jeu en ligne, dans une convention, au boulot... En fait, je mentirais si je disais que ça n'arrive jamais qu'un mec soit lourd. Point. (Et, des nanas qui sont lourdes j'en connais ma part, et c'est normal de le dire. Moi-même parfois, j'avoue être horripilante pour des raisons idiotes : je le voulais ce loot, et tu vas en entendre parler, crois-moi !)

    Je me sens assez inconfortable avec les discours de victimisations, surtout quand je ne me sens pas concernée. Y a eu des moments assez durs, oui, mais c'est à moi de les gérer en choisissant, ou non, d'ignorer les attaques portées à mon genre, d'attaquer en justice un harcèlement probable, de faire changer les mentalités en répondant avec humour, de me remettre en question ou simplement de décider de partir. Je n'ai pas besoin qu'on me pointe du doigt et qu'on me dise que c'est bien ou mal. Je le sais, merci. ^^

    Après, il y a de vrais problèmes de sexismes. Mais j'aime cette prise de position de pur bon sens qui consiste à dire que ce n'est pas spécifique aux "geeks". C'est aussi du bon sens de montrer les exagérations, les généralisations, le manque d'infos vérifiables qui ne soit pas un vaste "on-dit". Ce qui me manque en fait chez Mar-Lard, c'est un travail journalistique de fond. Oui, on peut faire une critique négative d'un groupe de gens regroupés en communauté. Maintenant, sans insulte, sans prise de position personnelle, sans dévalorisation flagrante de la partie adverse (combien de "merde", de "connards" dans l'article de Mar-Lard ?), ça serait mieux. Peut-être le monde "geek" est-il un peu plus misogyne que la moyenne d'une population disons classique — je n'ai pas la réponse à cette question — mais si tant est que ça le soit, je préfère un article clinique qui pointe du doigt ses causes et ses faits, plutôt qu'une bordée d'injures enrobées dans une séance de psychanalyse personnelle larmoyante "ils ont été méchants avec moi, vous comprenez, c'est pour ça que maintenant je n'aime plus personne et que je veux que les gens soit d'accord avec moi !"

    C'est pour toutes ces raisons que j'apprécie grandement cet article. Je ne cautionne peut-être pas la totalité de la mise en forme, mais je comprends l'énervement et le ras le bol vu l'ampleur que toute cette histoire à prise. J'espère que les journalistes qui se sont fait un plaisir de stigmatiser le jeu vidéo sous un autre angle que la violence et les tueries habituelles auront la sagesse de faire un papier sur le vôtre.

    Un peu de bon sens dans ce monde de brutes (homme et femme) ! Merci.

    RépondreSupprimer
  72. Difficile d'exprimer ses avis dans un débat aussi complexe quand on a le point de vue d'un homme (geek en plus) donc forcement biaisé (biaisé j'ai dit !), même en me créant des avatar de Shepardette (pour faire romance avec Garrus) je risquerais des maladresses.. C'est vrai quoi, quel image peut avoir un homme qui sourit et voit une forte symbolique en "Loué soit Xena". ^^
    Brefle, j'aime bien quand tu écris parce qu'effectivement ça a du sens, que ça agite la neurone et que les pincées d'humour sont un genre d'antidote bienvenue quand un tel sujet enflamme l'actualité..
    Et puis le curseur de ma souris fais des étoiles quand je le promène sur ta page, c'est le meilleur argument qui existe au Monde.
    (Uh uh.)

    Linsky.

    RépondreSupprimer
  73. Bonjour!
    Je repasse par ici et je constate que tu n'as ni accepté mes messages critiquant ton post, ni daigné me répondre. Est-ce que j'aurais touché juste? Tu n'aimes pas que l'on n'abonde pas dans ton sens, n'est-ce pas? Moi, j'appelle ça de la mauvaise foi intellectuelle. C'est du joli, en tout cas, de n'accepter que les commentaires qui te donnent raison, qui clament "magnifique article!", et d'ignorer tout autre argument. Voilà qui va faire avancer le débat. (petit rappel: débat = "discuter avec des gens qui ont une opinion opposée à la vôtre", cf commentaire du 21 juin 2014)
    Bien cordialement,

    Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      « Je repasse par ici et je constate que tu n'as ni accepté mes messages critiquant ton post, ni daigné me répondre. »

      Et ? N'en ai-je pas le droit ?
      Vous êtes ici sur MON blog, et non pas en assemblée générale.
      J'y fais ce que bon me semble, je donne la parole à qui je le souhaite, et j'y évoque ce que je veux et dans les termes qui me conviennent.
      Ainsi je peux si l'envie m'en prend en faire un blog consacré à la mode ou à la lutte contre les corridas, quand bien même la plèbe des internets voudrait que je le consacre à l'art pictural médiéval ou aux meilleures recettes de couscous.
      Et je peux, puisque l'outil me le permet, modérer les commentaires de la même manière : comme il me plait.


      « Est-ce que j'aurais touché juste? Tu n'aimes pas que l'on n'abonde pas dans ton sens, n'est-ce pas? Moi, j'appelle ça de la mauvaise foi intellectuelle. C'est du joli, en tout cas, de n'accepter que les commentaires qui te donnent raison, qui clament "magnifique article!", et d'ignorer tout autre argument. »

      Les "autres arguments" je ne les ignore pas : ils sont même l'objet de l'article que tu commentes, si tu as bien suivi. J'y expose mes arguments face à d'autres arguments, lesquels "autres arguments" ont d'ailleurs été (et sont encore) bien plus médiatisés - y compris dans de grands médias - que les miens. Par conséquent je ne pense pas desservir "la noble cause de la pluralité des débats", bien au contraire.

      S'en sont suivi des commentaires de mon article, certains abondant dans mon sens, d'autres émettant des réserves ou des nuances, et d'autres étant en désaccord. J'ai publié des commentaires de toutes sortes, y compris critiques, et y ai répondu.

      Pourquoi alors n'ai-je pas publié TES commentaires (et bien d'autres d'ailleurs, y compris positifs à l'égard de mon article) :
      * d'une part parce que je fais comme j'ai envie (cf. le premier point évoqué plus haut),
      * d'autre part parce que les points que tu as soulevé, d'autres les ont déjà soulevé dans les commentaires publiés, et j'y ai déjà répondu.
      Toutes les réponses à tes réserves et critiques se trouvent soit dans mon article, soit dans les commentaires.
      Ainsi, à ton accusation de mauvaise foi intellectuelle je serais bien tentée de répondre en t'accusant de paresse. Néanmoins, accusation ne vaut pas condamnation, car la même paresse m'anime et a justifié la non publication de tes commentaires : la flemme de répondre - encore - à des arguments auxquels j'ai déjà répondu.


      Bien cordialement,
      La Bonne Fée

      Supprimer

Vous pouvez laisser un message, Hermès transmettra :